"La cicatrice" de Bruce Lowery

Sur Snapchat, je suis Seebyse et elle nous parle régulièrement de ses lectures .. Et dernièrement (enfin dernièrement quand j’écris cette chronique donc au mois d’avril quoi!), elle nous a montrer ce petit livre pour lequel j’ai assez vite craqué .. 

La cicatrice est l’histoire de Jeff, qui a une petite ligne disgracieuse sur la lèvre supérieure : une cicatrice de bec de lièvre .. Bien sur, les enfants sont méchants et brime Jeff a cause de cette petite différence que lui, ne sait pas expliquer .. Il garde toute cette douleur pour lui .. 
C’est court, mais qu’est ce que c’est intense .. On se rends compte de la difficulté pour un enfant d’être différent .. On pense souvent qu’un enfant est plus tolérant, c’est clairement pas le cas .. 
Jeff m’a bouleversée, j’ai reconnu en lui une petite fille de mon entourage née avec un pied bot et dont la vie n’est pas simple tout les jours .. L’auteur parvient très bien a nous parler de l’enfance, de l’inconnu, de la peur, de la différence .. Il en parle simplement mais on ne sort pas indemne de cette lecture si particulière .. 
Le gros point fort de l’auteur, c’est qu’il parvient a nous parler de l’histoire de Jeff tout en faisant intervenir de nombreux faits historique (le roman se déroulant en 1944) .. Elles lui permettent alors d’aborder la différence sociale, physique, religieuse, et tout ça alors qu’il vit sur le territoire américain ..

Ce petit livre n’est pas si anodin qu’il en a l’air .. C’est pour moi un petit bijou qu’on devrai faire lire aux adolescents histoire de leur rappeler que les mots peuvent blesser bien plus qu’il n’y parait .. 

Publicités

"Paranoia" de Melissa Bellevigne

En tant que grande passionnée de Youtube, je n’ai pas pu manquer la sortie de se roman, Mélissa faisant partie des premières youtubeuses que j’ai suivie .. 

Paranoïa c’est l’histoire assez surprenante de Lisa, psychiatre spécialisée dans les cas un peu compliqué .. Elle se retrouve a gérer le cas Judy, une jeune femme enfermée en unité psychiatrique pour des hallucinations et des crises de paranoïa .. La particularité de Judy ? Elle est enceinte .. 
Je dois dire que j’ai très vite était passionnée par l’histoire .. Lisa est une femme attachante, tant par son combat personnel que par sa force dans le travail .. Très rapidement j’ai retrouvé tout ce que j’aime chez un personnage en elle .. Elle a une véritable histoire, un vrai amour pour son job et on le ressent .. Le cas de Judy est pour elle une épreuve morale, mais elle ne lache rien .. 
J’ai forcément eu plus de mal avec Judy, du a sa « maladie » .. Mais a force de lire son histoire via les chapitres du passé, je me suis prise d’affection pour elle .. Et pour Alwyn ! Parce qu’ils sont indissociable et au fond, je pense que c’est le vrai point fort de se personnage .. Elle ne serai pas qui elle est sans lui et j’ai aimé voir l’histoire nous raconter leurs liens .. 
Melissa a une écriture assez simple, ce qui est plutôt une bonne chose puisque ce livre est destiné à un public assez jeune .. Elle utilise des thermes simples, sans trop rentrer dans le détails des maladies psychologiques qui pourraient toucher Judy .. C’est simple, mais efficace ! 
J’ai été assez surprise tout de même pour la fin si rapide .. Je pense qu’elle aurait pu se faire plus en douceur .. On nous livre la fin sans pour autant prendre le temps de rentrer dans des détails qui pourtant auraient pu être apporté .. Dommage ..

L’oeuvre est donc plutôt bonne, accessible et bien travaillée en grande majeure partie, je suis agréablement surprise ! 

"Vous n’aurez pas ma haine" d’Antoine Leiris

Je dois vous avouer que je n’avais pas entendu parler de ce livre .. C’est par Tiphaine que j’en ai eu vent, et je n’ai pas hésité, je me le suis procuré très vite parce que comme tout le monde, j’ai lu, quelques jours après les attentats .. A peine acheté, j’ai dévoré ses pages .. 

 Vendredi soir vous avez volé la vie d’un être d’exception, l’amour de ma vie, la mère de mon fils mais vous n’aurez pas ma haine. Je ne sais pas qui vous êtes et je ne veux pas le savoir, vous êtes des âmes mortes. Si ce Dieu pour lequel vous tuez aveuglément nous a fait à son image, chaque balle dans le corps de ma femme aura été une blessure dans son coeur.
Alors non je ne vous ferai pas ce cadeau de vous haïr. Vous l’avez bien cherché pourtant mais répondre à la haine par la colère ce serait céder à la même ignorance qui a fait de vous ce que vous êtes. Vous voulez que j’ai peur, que je regarde mes concitoyens avec un oeil méfiant, que je sacrifie ma liberté pour la sécurité. Perdu. Même joueur joue encore.
Je l’ai vue ce matin. Enfin, après des nuits et des jours d’attente. Elle était aussi belle que lorsqu’elle est partie ce vendredi soir, aussi belle que lorsque j’en suis tombé éperdument amoureux il y a plus de 12 ans. Bien sûr je suis dévasté par le chagrin, je vous concède cette petite victoire, mais elle sera de courte durée. Je sais qu’elle nous accompagnera chaque jour et que nous nous retrouverons dans ce paradis des âmes libres auquel vous n’aurez jamais accès.
Nous sommes deux, mon fils et moi, mais nous sommes plus fort que toutes les armées du monde. Je n’ai d’ailleurs pas plus de temps à vous consacrer, je dois rejoindre Melvil qui se réveille de sa sieste. Il a 17 mois à peine, il va manger son goûter comme tous les jours, puis nous allons jouer comme tous les jours et toute sa vie ce petit garçon vous fera l’affront d’être heureux et libre. Car non, vous n’aurez pas sa haine non plus.

Ces mots sont devenus un livre .. Un court récit d’un homme qui découvre l’horreur, mais qui voit aussi l’horreur prendre possession de sa maison, de son fils, de sa vie .. 
Je ne reviendrai ni sur l’écriture ni sur la forme, parce que ce genre d’écrit n’a pas le droit d’être jugé de la sorte .. Cette oeuvre, écrite en quelques jours (entre les attentats et le lendemain de l’enterrement de sa femme), est un témoignage d’amour et de tolérance .. Cet homme a perdu sa femme, mais doit continuer de vivre pour son fils de 17 mois .. Cet enfant a qui il faut apprendre a vivre sans un repère important, sa maman .. 
J’ai déjà lu beaucoup de témoignages, souvent de fortes leçons de tolérance souvent, d’amour toujours .. Et celui ci est sans aucun doute la plus jolie leçon d’amour .. 
J’ai aimé la tolérance avec laquelle il a vécu cette horreur .. J’ai aimé qu’il n’en veuille directement à personne .. Parce que je me suis retrouvée en lui .. Bien sur que j’ai été terrorisée par les nouvelles, mais a qui en vouloir ? A ces personnes sans âmes ni coeurs ? Ils n’existent pas dans ma vie, et ils n’existent pas dans la sienne non plus .. Ils sont déjà morts .. 
Mais pourtant, on a tous continué a avancer .. Et ce livre, je l’ai vécu comme un tremplin pour nous forcer à vivre, et surtout, à vivre normalement ! J’ai, depuis, regarder plusieurs ITW de cet homme que j’admire pour sa grande douceur, et je pense qu’il restera en moi très longtemps .. C’est un modèle de normalité et de vie .. 
Alors allez y .. Vraiment .. 

" L’elixir d’amour" d’Eric Emmanuel Schmitt

Eric-Emmanuel Schmitt sait me séduire à tout les coups, que ce soit au théâtre ou par ses écrits .. 

Sur ce premier petit livre, issu d’une petite duologie, on rencontre Louise et Adam, qui viennent de se séparer .. Parisiens à la base, Louise a laissé Adam pour découvrir le Quebec .. Ils s’échangent des courriers de longueurs très variable .. 
Et comment vous dire que je l’ai dévoré ce livre ? Bon ok, c’est très court et se lit très très vite, mais je n’ai pas vu les pages passer .. J’ai été captivée par la relation d’amour devenue amitié qui les unis .. Cet espèce de jeux du chat et de la souris m’a souvent fait rire .. 
Et malgré ce petit côté humoristique, les réflexions que souligne l’auteur sont justes .. peut être pas assez poussées parfois, mais le genre épistolaire veux ça .. Chacun garde une partie de ses pensées.. Parfois par manque de temps, de motivation, ou tout simplement pour préserver son jardin secret de l’autre .. Après tout, ils ont partagés la vie de l’autre un bon moment ! 
Encore une fois, Eric Emmanuel Schmitt prouve qu’il est un philosophe à l’écriture plus qu’abordable .. Qu’il sait à la fois parler d’uchronie (La part de l’autre) et d’amour .. Bravo Monsieur, vous m’avez emportée ! J’ai hâte de lire le second volume !

"Bird Box" de Josh Malerman

Ce bouquin, la couverture du grand format m’avait déjà tapé dans l’oeil .. Et puis j’ai laissé passé le temps, jusqu’à tomber sur le poche dont le travail éditorial m’a encore plus séduite .. A peine entré dans ma PAL, déjà sorti .. 

On fait la rencontre de Malorie et de ses deux enfants : Fille et Garçon .. Ils vivent dans une maison cloitrée, puisqu’au dehors rode un mal que personne n’a identifier, et pour cause : tout ceux qui l’on vu sont morts .. 
Je dois dire que ce huit clos m’a rendu complètement addict !! C’est le genre de livre complètement barré qui me séduit à tout les coups .. Surtout que Malorie, malgré qu’elle soit terriblement inquiète de sortir de sa maison, est très attachante .. 
Les flash backs qui alternent avec la vie d’aujourd’hui m’ont également beaucoup interessés, peut être même plus que la période actuelle .. Découvrir comme le monde peut sombrer dans le chaos total, a cause d’une chose qu’on arrive pas a identifier m’a passionné .. Je me suis mise à la place de ces hommes et de ces femmes qui n’ont plus pour survivre que ce qu’ils ont chez eux, qui ont ce besoin de sortir mais qui y risquent leurs vies .. C’était passionnant ! 
Pourtant, je ne suis vraiment pas une adepte de la science fiction .. J’ai d’ailleurs très peu de temps après lu « Nos amis les Humains » de Bernard Weber et je vous confirme que j’n’aime pas ça ! Pourtant ici, ça m’a convaincue, preuve que c’est vraiment bien fait ! 
Je dirais tout de même que je suis restée sur ma faim .. J’aurai tant aimé en savoir plus ! Insatisfaite éternelle ! Mais c’est quand même très très bon !

Livre Mystère #11

Un nouveau mois veux forcement dire un nouveau livre mystère .. 
Cette fois ci, je me lance dans un contemporain, où une femme d’un certain age est obsédée par un petit garçon rencontré sur le littoral de la Nouvelle Zélande.. 
La première chose qui m’a surprise sur ce livre mystère, c’est la poésie qui se dégage de l’écriture .. Même si le personnage de Marion n’est pas forcément un personnage que j’apprécie, je me laisse guidée très rapidement dans ses longs moments de solitude, lorsqu’elle contemple les paysages alentours .. 
Le soucis avec ce mystère, c’est que j’ai été assez vite décontenancé par la drôle de structure narrative .. L’auteur nous balance entre les temps présents avec les moments de partage entre Marion et le petit garçon, Ika (je laisse se prénom volontairement, si vous avez lu ou lisez le livre, vous comprendrez 😉 ) et les souvenirs de Marion, à l’époque où elle vivait en Suède .. 
L’histoire est forte entre les deux êtres solitaires et sauvages qui sont le centre de l’histoire, et pourtant, Marion monopolise une grande partie de l’histoire avec le passé .. Celui ci n’est pas forcement mauvais en soi, mais je n’ai pas réellement compris l’importance de celui ci .. L’histoire du petit bonhomme m’a bien plus intéressée .. C’est un petit peu dommage ! 
Au final, c’est une jolie lecture sur la façon d’écrire de l’auteur, mais une histoire en demi teinte, qui m’aurai bien plus passionnée si elle avait été déroulée de façon plus logique .. 

"Les hirondelles de Kaboul" de Yasmina Kadrah

Je ne sais pas pourquoi depuis L’attentat je n’ai pas sauté le pas d’un nouveau Khadra .. Pourtant il m’intrigue beaucoup .. 
Lorsque je me suis plongée dans ce livre, j’ai été touchée par Atiq qui a abandonné la notion d’espoir depuis que son épouse, Mussarat, est tombée malade. Malgré la dureté de celui-ci, j’ai assez vite senti la fragilité et la beauté profonde du personnage ..

Mais dans ce climat de peur, quand la vie est rythmée par les lapidations et les exécutions, l’auteur parviens a souligner la beauté des Hommes .. Malheureusement, il décrit aussi beaucoup trop bien les horreurs qui se jouent là bas .. 

La force de l’auteur, c’est de pouvoir parvenir à nous parler de ces femmes qui sont les premières cibles de ces violences avec un amour profond .. Il a un style poignant, en accord parfait avec son récit ..

Je pense m’y interesser plus à l’avenir .. 

"Les arbres voyagent la nuit" d’Aude Le Corff

Coralie a toujours des lectures différentes des miennes et elle m’emmène du coup dans des univers où instinctivement je n’aurai pas été .. 

Manon est une petite fille vivant seule avec son papa depuis que sa maman est partie .. Aujourd’hui, son père est dépressif et la laisse livrée à elle même .. Son point de repère ? L’arbre de la cour .. Un jour elle rencontre un ancien professeur de français qui décide de lui lire un passage du Petit Prince tout les jours .. 
J’ai beaucoup aimé le personnage de Manon, fragile et sensible depuis le départ de sa maman .. J’ai aimé cette douceur si forte dans la première partie du roman .. Le lien que Manon tisse petit à petit avec le Petit Prince dont la solitude est le point commun m’a bouleversée .. 
Anatole, est aussi un personnage très intéressant .. Ce professeur de français à la retraite a une notion du partage très belle et la façon dont il rassure et renforce Manon m’a beaucoup plu .. 
Et puis il y a ce voyage au Maroc .. Alors oui, le recit est tout aussi poétique, doux, sensible .. Sauf que j’ai décroché .. J’aurai aimé que l’histoire reste dans la cour, sous l’arbre .. Parce qu’après se départ pour le Magreb, j’ai pas réussi a me maintenir dans l’oeuvre .. Je trouvais ça un peu long, moins fort .. 
Je pense que l’idée est très bonne, l’histoire est très touchante d’ailleurs, mais sur le long terme, ça ne l’a pas fait avec moi.. Dommage pour un livre si court .. Pourtant, étant un premier roman, je pense vraiment me pencher sur les autres romans d’Aude Le Corff .. Il y a une poésie dans sa plume qui m’a séduite malgré tout .. 

"Quelqu’un comme toi" de Xavier Bosch

Bon d’accord, j’ai légèrement craqué sur ce bouquin .. Le truc totalement imprévu lorsque tu es en No Buy .. Mais j’ai vraiment bien fait ! 

Imaginez : Vous vivez en Espagne, votre mère meurt lorsque vous avez 9 ans .. Lors de vos 18 ans, vous quittez le domicile familial et tomber sur un homme, un anglais of course, qui cherche votre maman, puisqu’il est obsédé par la découverte d’une de ses cartes de visite dans un livre de bibliothèque où il est écrit « Appelle Moi » .. 
Et bien c’est l’histoire de Gina .. Et dans celle ci, elle va entraîner son amour de  jeunesse .. Et partir a la recherche de l’histoire de sa mère, qu’elle n’a que trop peu connue .. 
Bon déjà, parlons du lieu .. L’Espagne et Paris .. Comment peut on plus me plaire ? je ne sais pas ! Clairement, je me sens bien dans ce genre de lieu, et en livre c’est la même chose ! 
Pour les personnages, je pense que j’ai été surprise de suivre principalement la mère, Paulina, plus que Gina .. Mais ce n’est pas génant .. Sur la forme, ça m’a fait penser à mon livre chouchou : Boomerang de Tatiana De Rosnay .. Mais sur le fond on est sur du plus léger je trouve ! Et qu’est ce qu’ils sont attachant ces hommes et ces femmes .. Si banals et pourtant si touchant .. J’ai adoré les découvrir, connaitre leurs points faibles et leurs forces .. 
C’est un véritable coup de coeur .. Une belle histoire comme il fait bon d’en lire un peu plus souvent .. Sans fioritures, juste ce qu’il faut .. J’apprécie et je savoure ! 

"Au nom de ma fille" d’Andre Bamberski

Je suis passionnée des témoignages en tout genre, et celui ci, m’a attiré puisqu’il a été adapté au cinéma dernièrement avec Daniel Auteuil .. 

André Bamberski nous raconte son combat pour faire arrêter un médecin allemand, le Dr Krombach qui a tué sa fille de 14 ans suite a une injection .. 
Je dois reconnaître que je n’ai pas accroché comme je l’espérais .. Je pense que je m’attendais a autre chose .. L’auteur met ici en relief les problèmes administratifs lors des affaires qui impliquent plusieurs pays .. 
Bien sur, je dois reconnaitre la combativité de ce père désarmé face à la mort de sa fille qui était en bonne santé .. Durant 30 ans, il c’est acharné a faire appliqué les décisions de jugement, a faire ressortir les zones d’ombres du dossier pour que sa fille repose en paix .. 
Seulement je regrette de ne pas avoir eu un livre ciblé sur sa fille, sur la relation qu’il a eu avec elle .. J’aurai souhaité un livre plus centré sur les sentiments que sur les démarches en tout genre .. 
Je n’ai pas encore vu le film à l’heure où je saisi cette chronique mais je compte le voir rapidement, histoire de voir si l’adaptation est fidèle d’une part, et d’autre part pour en savoir un peu plus, j’espère ..