" Chérie, je vais à Charlie" de Maryse Wolinski

J’ai été, comme la France entière, bouleversée par les événements qui on touché notre pays l’an dernier .. Avec Charlie Hebdo, on s’en est prit à un symbole et à une liberté qui nous est chère : la liberté d’expression ..

Avec ce livre, je n’ai pas voulu savoir qui était Charlie, ni en savoir plus sur l’attentat lui même .. J’avais ce besoin de savoir qui était l’un de ces hommes dont la vie a été retiré alors qu’ils n’avaient qu’exercer leurs droits .. J’avais d’ailleurs lu la tribune d’Elsa Wolinski dans Elle et son père, Georges Wolinski, m’intriguais un peu .. 

J’ai pu en apprendre plus sur lui, mais pas seulement .. Ici on en apprends également beaucoup sur la vie au journal ces dernières années, sur les événements du 7 janvier 2015 mais aussi sur la suite .. En effet, on découvre comment cette femme dont le mari vient de mourir découvre l’horreur, comment l’Etat gère ces personnes touchées de trop près par l’attaque ainsi que les démarches qui vont suivre pour eux .. 
Je vous avouerai que je n’ai pas pu le lire d’une traite .. Je le voulais, mais je n’en ai pas eu la force puisque j’ai été complètement retournée par le courage de cette femme qui subit une solitude qu’elle n’avait jamais connu par le passé .. J’ai été terriblement bouleversée par son altruisme, son humanité pour l’homme qu’elle aime ainsi que pour ceux qui ont été victime, de près ou de loin, par l’horreur .. 
De plus, et je pense que c’est une des choses qui m’a le plus touché, elle évoque des personnes dont personnes n’a parlé, jamais, et qui pourtant on joué un rôle très important le jour des attentats .. Je parles de ces hommes et ces femmes qui ont recueilli les personnes qui se sont rendus sur les lieux mais qui ont été abandonné par la police puisqu’ils ont jugés plus urgent de gérer les preuves médico-légales avant le nom de ceux qu’on a abattu froidement .. Maryse Wolinski nous en parle avec douceur et amour, et je pense qu’ils méritent vraiment qu’on parle d’eux .. 
Un témoignage très fort, mais que je pense nécessaire autant pour elle, que pour nous .. 

" Tout pour plaire " d’Ingrid Desjours

Depuis que j’ai découvert cette auteur, je la considère comme une valeur sure en matière de thriller .. J’avais donc vraiment hâte que celui-ci sorte en poche pour le dévorer ! 
Nous faisons donc la découverte de Déborah et David, un couple que l’on peut qualifier de parfait en apparence .. Un jour, tout va changer et les événements vont prendre une tournure inattendue lorsque le frère de David vient sonner a leur porte, puisque sa femme a disparue .. 
Ici, j’ai retrouvé un style d’une autre auteur du genre qui m’est chère : Barbara Abel .. Le contexte est un peu le même que celui de sa duologie et c’est appréciable .. Ingrid Desjours peut ainsi toucher plus de monde, puisqu’avec certaines de ces oeuvres précédentes, on était dans des choses plus complexes je trouve, et pas forcément des plus simples pour des nouveaux lecteurs de thriller .. Et pourtant, pas de blabla simplifié dans ces 602 pages qu’elle remplie allègrement et qu’on ne voit pas passer une fois qu’on est pris dans l’oeuvre ..

Parce que c’est là que j’ai un peu pêché .. J’ai mis plus de 70 pages a vraiment intégrer les personnages, leurs rôles, leurs rapports les uns aux autres .. Je pense que c’est du a mon état à ce moment là mais je vous avouerai que je me suis demandée si je ne le remettrai pas a plus tard .. Mais j’ai tenu bon et qu’est ce que j’ai bien fait ! 

Les personnages sont complexes mais pas bâclés.. On sent qu’ils ont été mûrement pensés et que l’auteure sait très clairement où elle veux nous emmener .. L’oeuvre est dense mais terriblement bien construite et bien écrite .. Vous passerez par énormément de sensation, allant de la pitié à la rage très facilement, nous faisant parfois aussi passé un peu pour des fous .. On a aucune certitude sur chacun des protagonistes et la fin ne peux pas décevoir .. 
A coup sur, un des meilleurs Ingrid Desjours lu jusqu’ici, qui mérite très clairement d’être découverte.. J’ai hâte de lire les autres livres de sa collection qui m’attendent sagement dans ma PAL ! 

"Un doux pardon" de Lori Nelson Spielman

En 2015, Lori Nelson Spielman m’a énormément touchée avec son premier roman « Demain est un autre jour » .. Un bonbon de douceur et de simplicité comme il est bon d’en lire parfois .. Alors forcément, a mon anniversaire, Chou qui me connait très bien, m’a offert le second roman issu de sa plume !
On change d’univers avec le personnage d’Hannabelle, présentatrice TV, en couple avec le maire de la ville .. La belle vie quoi ! Sauf qu’un jour, une histoire de pierre du pardon va bouleverser l’ordre des choses et Hanna va devoir apprendre a pardonner et a s’excuser .. Pas toujours simple n’est ce pas ? 
Et si vous saviez comme ce livre peut mettre du baume au coeur .. Le thème est doux mais parfois, on a un peu mal au coeur par ce que vit Hanna .. En plus, elle est très attachante .. Je pense que l’identification a ce personnage est faisable par tout le monde puisqu’on a tous déjà blessé ou été blessé .. Et je dois dire que cette histoire de Pierre du Pardon est très intéressante .. 
La grande force de ce roman (en plus de toutes ces petites citations si vraies, si fortes), ce sont les personnages .. Hanna, RJ, Jeanne, Dorothy, Marilyn .. Il n’y en a pas un qui m’a laissée indifférente .. Même Bob est bouleversant .. 
C’est un condensé d’amour, d’humanité et de positivité .. Je pense qu’il n’y a pas mieux pour le décrire .. Je l’ai lu aussi dans le cadre du challenge « un mois une consigne » et en tant que livre doudou, il fait merveilleusement bien son boulot .. Madame Nelson Spielman, Merci .. Vous avez su me mettre le baume au coeur .. Et je pense que je me jetterai très vite sur le prochain (vivement!) .. 

" Bienvenue ! 34 auteurs pour les réfugiés"

Il y a une vague de livres, depuis deux ans maintenant, qui se veulent caritatif .. Après tout, le monde musical le fait depuis de très nombreuses années, si nos achats littéraires peuvent faire de même, nous n’allons pas nous plaindre !

Il y a donc eu des livres pour les Restaurants du coeur, un livre après Charlie et désormais, la vague de réfugiés de ces derniers mois à aussi le sien .. 
Je vous avouerai que je n’étais pas partie pour l’acquérir .. Après tout, qu’allait il y avoir de plus ? Et bien je me suis trompée .. Je pense que c’est même un de ce que je préfère dans le style .. 
Déjà, il ne se limite pas comme « 13 à table » a un nombre d’auteurs précis .. Et puis, il y a de tout .. Des dessinateurs et des auteurs de tout genre, de tout horizons .. Et puis, le nombre de ventes des personnes qui s’expriment n’a pas d’importance, je dirai même que je ne connaissais que la moitié (et encore!) des auteurs présents .. C’est génial de montrer que les « petits » auteurs aussi ont droit de paroles .. 
J’ai tout de même eu des hauts et des bas .. Les dessins sont tops, tous .. J’ai vraiment appréciés chacun d’eux .. Ils sont simples, mais efficaces .. Pour les textes, c’est un peu différent .. J’ai retrouvé quelques auteurs que j’aime et j’ai particulièrement aimé ceux ci .. Mais j’ai également découvert Alice Zeniter, dont la réflexion était très intéressante, Nicolas Bedos ou encore Mathias Enard .. On les connais de nom souvent, mais j’avais peur de lire Enard (suite au Goncourt) .. Je me rends compte qu’il n’y a rien a craindre (enfin je crois !)
Au final, même si tout n’a pas été coup de coeur, ce fut très agréable et je ne regrette pas d’avoir acquis ce livre, encore plus quand on connait l’ampleur des besoins de ces réfugiés, qui je le rappelle, sont des humains comme les autres ……. 

Livre Mystère #8

Ce livre mystère est très court, à peine 115 pages… 
Je suis très vite surprise par l’écriture parfaite, me faisant un peu penser à des didascalies dans le théâtre, sans les échanges .. 
Il ne se passe pas grand chose ici, mais l’histoire est d’une réalité folle .. L’auteur nous livre une histoire d’amour néfaste pour Tristan et Amélie, mais dont ils n’arrivent pas à couper court .. 
J’ai aimer l’analyse faite de cette étrange relation, que ce soit du point de vue des Hommes que de celui des Femmes .. 
Cependant, il m’a laissé un peu mal à l’aise .. Rien d’insupportable mais certains préjugés que j’avais sur l’un ou l’autre des genres ont pris un coups, et ce revirement de pensées à fait resurgir certaines choses que je vois désormais autrement ! 

C’est une très bonne et douce lecture, je suis dingue de ce style d’écriture, a la fois très travaillé mais aussi épuré  .. 
Ce livre mystère est : 

D’accord, tout s’explique !! Zeller est décidement un auteur que j’adore découvrir !

"Le voleur de brosses à dents" d’Eglantine Eméyé

Ce témoignage me faisait très envie .. Ce titre drôle et touchant, cette photo pleine d’amour .. Je ne sais qui peut résister à ce livre, si on aime les témoignages .. 
Eglantine Eméyé nous livre donc son vécu avec son fils, Samy, polyhandicapé .. Des incompréhensions des médecins, des personnes qu’elle croise, des institutions en général .. Mais aussi la vie de famille avec cet enfant si différent .. 
La première chose qui m’a touchée, c’est l’envie de cette maman .. Elle se bat, sans cesse, d’abord pour faire reconnaître la maladie de son fils, puis pour vivre avec .. Et rendre sa vie à lui, un peu plus douce .. Parce que Samy, il est plein de violence .. Mais c’est sa façon à lui de s’exprimer quand ça ne va pas .. Et ça, c’est le plus dur .. Parce que savoir qu’il se fait mal ne peux pas laissé insensible .. 
Ensuite, il y a Marco .. Je tiens a parler de lui parce qu’il m’a fait penser à Gaspar que j’avais découvert dans les deux livres d’Anne-Dauphine Julliand .. Il est très mature, très autonome et surtout, très protecteur avec sa maman et avec son petit frère .. On sent qu’il ne comprends pas tout, mais c’est normal vu son jeune âge .. L’histoire de la petite souris m’a particulièrement touchée .. L’enfant qu’il est développe de vrai joli stratagème pour avoir un peu de temps avec sa maman qui est un peu trop occupée avec Samy .. C’est beau parce qu’on ressent très fortement l’amour qui l’unit a Eglantine et moi, j’adore ça .. 
Ici, on est loin des témoignages larmoyant .. On sent que l’humour est un pilier pour l’auteur, que sans, elle aurait eu du mal a tenir et a l’écrit c’est très flagrant .. Alors oui, il y a des moments de peine très forte, de combats déchus .. Mais c’est malheureusement le quotidien de ses familles qui n’ont pas d’enfants « normaux » .. J’ai connu ces cas de très près et je sais que c’est combat permanent .. 
C’est un témoignage fort, qui est long, certes, mais qui touche et marque .. Et quelle preuve d’amour pour Samy .. A lire, vraiment .. 

" L’entrée du Christ à Bruxelles" d’Amélie Nothomb

Nous allons faire court, vous savez déjà comme j’aime lire Amélie Nothomb .. Quand j’ai trouvé ce petit livre sur Priceminister, je me suis jetée littéralement dessus (d’ailleurs bonjour les frais de port pour un ci petit machin !) .. 

Cette nouvelle est paru dans ELLE il y a une paire d’année de ça .. J’adore le principe je dois dire, ça rends la lecture un peu plus accessible au grand public .. Surtout qu’ici, la nouvelle est dans un format Livre, et non pas confondue avec la revu .. Belle initative ! 
Pour ce qui est de l’oeuvre en elle même, vous vous doutez que vu la longueur je ne vais pas trop vous en dévoiler ! 
Mais sachez que d’une part, c’est très clairement le style d’Amélie Nothomb, fidèle a elle même ! Je ne peux pas dire que j’ai vraiment accroché au personnage, parce que j’avais l’impression que tout allait trop vite .. Pourtant, l’histoire est ultra-simpliste et le dénouement assez prévisible .. 
Le style d’Amélie Nothomb rends le tout tout de même très agréable et je pense que pour découvrir l’auteur, c’est vraiment le parfait compromis .. Car on ne va pas se le cacher, se lancer dans Amélie Nothomb quand on ne sait pas a quoi s’attendre, ça peut refroidir !

En tout cas, pour moi ce fut une petite lecture très agréable !

" Je n’étais qu’un fou" de Thierry Cohen

Cohen est un auteur productif et qui, généralement, tape fort .. Je me rappelle encore de mon émotion sur certaines de ses oeuvres..
On rencontre dans ce roman, Samuel Sanderson, dont la vie était parfaite .. Un jour, son quotidien se retrouve bouleversé suite au succès de son premier livre .. Il sombre alors dans l’alcool, la drogue, le stress et surtout, les femmes .. 
Sincèrement, l’écriture est fabuleuse .. Thierry Cohen est un magicien des mots qui sait me captiver à chaque fois ! Et ici, il a réussi a me faire détester Samuel sur le début de l’oeuvre ! Puis, c’est de la douceur (et un peu de pitié ..) qui a prit le dessus .. 
Je pense qu’on peut tous se retrouver à la place de ce personnage, dépassé par les événements de nos vies, qui vont alors menacer l’équilibre si fragile de nos existences .. 
Pour moi c’est une très bonne lecture qui a laissé des traces .. Bravo Mr Cohen !

"L’homme qui ment" de Marc Lavoine

Bon là j’avoue que cette lecture c’est parce que je suis un petit mouton ! J’apprécie le chanteur et acteur, mais j’suis pas forcément convaincue du talent d’écrivain .. 
Marc Lavoine nous livre donc son enfance, celle d’un mome né en banlieue dans les années 60/70 .. 
Même si au début j’ai été très emballée, j’ai vite eu deux problèmes : la chronologie et les tournures de phrases .. Je reviendrai sur le second plus tard, mais pour ce qui est de la chronologie, d’un chapitre à l’autre, on change complètement d’époque ! Pas simple de s’y retrouver parfois .. Surtout que les prénoms, c’est pas toujours mon truc quand il y en a beaucoup .. Et là, je suis servie sur le début de l’oeuvre ! 
Le second soucis : les phrases : Hum .. Si on commence avec du vocabulaire populaire mais que je qualifierai de soutenu, on ne met pas de l’argot un peu plus loin !! Parfois j’ai eu l’impression qu’il faisait un gros effort sur le début de sa phrase, puis BIM il se relâche et bacle la fin ..  Ce manque de continuité et du coup, ca m’a gâché un peu la lecture .. Je ne suis donc pas fan de son écriture et ça c’est un point noir conséquent pour moi .. Vraiment .. 
Sur l’histoire, j’ai été parfois touché (et c’est ce qui le sauve) même si je pense clairement que venant d’une autre personne ça ne serai pas devenu le succès populaire qu’il est actuellement .. Mais rien non plus d’extrêmement poignant !
Au final, je lui ai mis cette note parce que je pense qu’avec plus de boulot, il aurait valu le coup .. C’est une note d’encouragement en bref !

" Un petit jouet mécanique " de Marie Neuser

J’ai découvert Marie Neuser il y a plus d’un an maintenant avec « Je tue les enfants français dans les jardins » qui n’était ni bon ni mauvais .. Alors pourquoi pas un second ..

Ici aussi, un livre très court, où Anna revient en Corse, dans la maison de vacances de ses parents, ce qui va provoquer une remonté de souvenirs, principalement de son adolescence ..

Je vous avouerai que la première partie m’a semblé très longue .. Heureusement, sur l’intégralité de l’oeuvre, ça ne représente pas assez pour me décourager !

Le côté sombre m’avait plu dans « Je tue les enfants français dans les jardins » et ici, il est à nouveau présent .. On retrouve ceci principalement avec le canard en plastique qui détient une forte histoire qui va perturber très fortement le personnage principal ..

Je regrette de ne pas m’être attachée aux personnages du livre .. Je pense qu’il m’aurai fallut plus de contenu pour ça .. Mais j’ai tout de même apprécié ma lecture, qui a été rapide et assez efficace ..

Je pense que Marie Neuser peut être un bon compromis pour ceux qui n’aiment pas trop les romans « noirs » et qui veulent découvrir un peu le genre malgré tout .. Simple, court, mais prenant tout de même et plutôt bien représentatif du genre!