"Le club des incorrigibles optimistes" de Jean-Michel Guenassia

Qui n’a jamais vu cette couverture, lu ce titre et eu l’envie folle de se jeter dessus ? J’ai longtemps hésité, puis on me l’a offert : plus d’excuses !

Je me suis donc lancée dans ce petit pavé qui nous raconte l’histoire de Michel, 12 ans.. Dans la fin des années 50, il pratique le baby-foot et la photo lors de son temps libre .. Un jour, dans une arrière salle de bistro, il découvre une salle où l’on joue aux echecs, avec, entre autres, Sartre et Kessel .. 
J’ai eu tout d’abord beaucoup de mal a me plonger dans le roman .. J’avais perdu mes repères, j’étais déboussolée .. Je me suis même demandée si je n’allais pas abandonner ! Mais j’ai tenu bon, principalement pour Kessel à vrai dire .. C’est un auteur que j’ai découvert sur le tard puisqu’avant d’aimer ses romans, j’ai aimé l’adaptation de « La Passante du Sans-soucis », avec Romy Schneider .. 
L’écriture est très forte, pleine de description et de détails, mais ce que je trouvais lourd au départ c’est vite révélé être très intéressant .. 
Sur le plan historique, c’est une mine d’or .. J’ai pu découvrir les divergences politiques de l’époque tout en nous montrant la vie d’une famille aisée sur cette période .. Et malgré tout, ce n’est pas un documentaire barbant comme il pourrait le laisser croire .. On s’enrichi de manière très ludique !
Malgré tout, c’est toujours compliqué pour moi de profiter pleinement de ce genre de lectures .. Je passe mon temps a aller me renseigner sur les faits et personnes que je découvre dans le livre pour mieux cerner .. Je pense que ce sera la même chose pour les générations futures sur des livres actuels .. Et j’avais déjà ressenti ça avec « Oona et Salinger » ou « Constellation » .. Ce sont des noms qui font partie de notre culture mais que nous ne connaissons que très peu au final .. 
C’est pour moi un bon roman, pas le coup de coeur que je croyais, mais j’ai vraiment pris du plaisir ! 
Publicités

Livre Mystère #10

Au premières pages de ce mystère, j’ai eu la sensation de retrouver Zeller .. Une absence totale de dialogue, un style doux et travaillé .. J’accroche ! 
Au fur et a mesure, la relation compliquée de Pauline et Gilles (tout les deux sont mariés) nous est décrite avec finesse .. Ca débute avec une rencontre puis la suite en découle .. J’ai particulièrement aimé voir le mécanisme de l’amour être analisé par l’auteur .. 
Ce livre me parle beaucoup, et c’est pour moi un réel coup de coeur .. Il y a cette pureté et en même temps tant de contradiction dans cette histoire de couple ! Ce livre m’a permis de saisir pourquoi certaines histoires, si compliquées soient elles, on s’y jette à coeur perdu .. 
Ce livre mystère m’a captivé .. Bravo à l’auteur pour cette étude si forte de l’amour !

"Apnée Noire" de Claire Favan

La couverture sombre, le titre accrocheur, une auteur francophone .. Et HOP dans le panier ! 

Un enquêteur travaille sur une scène macabre à Columbia .. Le soucis ? Le crime répond à un grand nombre de similitude avec des affaires précédentes dont le criminel à été condamné à la peine de mort et exécuté .. La justice aurait-elle mal fait son travail ? 
Et là je dis chapeau à l’auteur .. Parce que j’ai été plus que convaincue ! Je n’avais jamais entendu parler d’elle auparavant .. Et je regrette ! 
Ici, l’intrigue tient ses promesses bien plus que je ne le pensais ! Je me suis sentie oppressée par ce sérial killer, littéralement en apnée jusqu’au dénouement final .. 
Pour les personnages, j’étais au départ un peu déçue de retrouver le combo habituel : un homme qui met en relief les incohérences et une femme qui reste sur ses positions .. Mais au fur et a mesure de l’oeuvre, j’en ai oublié mon appréhension .. Je me suis laissée emportée et me suis attachée a ces deux personnages .. 
L’histoire m’a captivée .. L’auteur ne laisse rien au hasard, elle maitrise parfaitement son sujet et la psychologie de son tueur .. Tout est justement dosé, elle est fluide tant dans l’histoire que sur l’écriture et nous rends accro !  
Je trouve juste un peu dommage qu’elle n’ai pas fait vivre son histoire dans notre pays, mais en même temps, la peine de mort n’étant plus en vigueur, l’intrigue n’aurait pu se tenir de bout en bout ! Alors je pardonne ! 

"Tu me trouveras au bout du monde" de Nicolas Barreau

Comme vous le savez déjà, j’ai adoré le premier roman de cet auteur .. Je reconnais m’être jetée sur ce second roman, qui malheureusement ne m’a pas convaincue .. 

Jean-Luc est galeriste à Paris .. Suite à une grosse déception amoureuse de son enfance, il a prit la décision de ne plus jamais écrire de lettre d’amour .. Mais un jour, il en trouvera une dans sa boite aux lettres et va commencer une correspondance avec Principessa .. 
Sur le coup, j’ai été très séduite par le speech .. L’idée est légère, le style d’écriture aussi .. On retrouve les décors parisiens que j’aime tant .. Vraiment, ce roman avait tout pour me convaincre à 100 pour 100 .. Surtout que les correspondances sont un de mes points faibles : ça marche à tout les coups .. 
Sauf cette fois ci ! J’ai été extrêmement dérangée par les artistes qu’encadre Jean-Luc .. Ils sont caricaturés et inutile au roman .. Soleil particulièrement, que l’on sent fragile dès le début de l’oeuvre, en devient lassante .. Alors il doit bien exister des artistes comme elle, mais ici, je ne trouvais pas ça utile .. 
Le style des échanges écrits puis informatique entre les deux protagonistes ne m’a pas convaincue non plus .. Le vocabulaire n’est pas contemporain, et surtout, pour moi, pas concordant avec la personnalité des personnages .. 
Pourtant, j’ai aimé les sensations que font naitre ces échanges chez Jean-Luc .. On le sent tomber amoureux d’un caractère plus que d’un être .. Et pour moi, ça sauve le roman .. 
Au final, une petite déception .. Je me laisserai tentée tout de même par le troisième roman de l’auteur ! 

" Je ne suis pas un sérial killer" de Dan Wells

Je vous l’ai déjà dit, j’adore le travail visuel de Pocket ! Et ce livre en fait parti ! Je l’ai offert à Coralie pour son livre mystère et je l’ai lu ensuite !
John Wayne Clever à 15 ans, il est sociopathe, fan des sérials killers et travaille auprès de sa mère et de sa tante dans un funérarium. 
L’idée de départ est géniale, fantastique même .. Et le côté assez humoristique rends l’oeuvre plutôt fun ! Bon attention, Humour Noir en masse ! 
J’ai adoré le côté profond et assez psychologique du livre .. J’ai adoré découvrir le regard de John sur les Hommes en général, parce qu’on a rarement le point de vue d’un sociopathe sur le genre humain .. Il est vraiment interessant, surtout que John est assez jeune ! 
Sauf que l’histoire du tueur en série dans leur petite ville ne tiens, pour moi, pas la route .. Je pense que cette histoire n’est pas particulièrement nécessaire .. Et alors concernant l’identité du tueur, j’suis pas completement convaincue !
C’est issu d’une trilogie et sincèrement, je ne suis pas sure de me pencher sur les deux autres tomes .. A voir !

"On regrettera plus tard" d’Agnès Ledig

Qui, aujourd’hui, n’est pas attiré par le travail de cette femme, qui avec moi, fait un sans faute ?

Ici, on rencontre Valentine, enseignante dans un petit village Alsacien. Un soir d’orage, Eric frappe à sa porte, la petite Anna-Nina dans ses bras, malade .. Cet homme vit dans une roulotte avec sa fille de 7 ans .. 
Je n’en livrerai pas plus sur l’histoire en elle même parce qu’elle renferme de jolies surprises .. 
Pour le coup, on ne reprochera pas à Agnès Ledig de ne pas oser, parce qu’elle Ose ! Elle sort un peu des sentiers battus et, même si je ne m’y attendais pas, je suis très agréablement surprise ! 
L’écriture est drôle, tellement fraiche, si douce .. Du vrai Ledig qui fait beaucoup de bien au moral et au coeur ! De plus, je me suis beaucoup attachée à Anna-Lisa, qui est une petite fille douce, intelligente, délivrant des vérités sur la vie qui nous rappellent les valeurs que nous oublions beaucoup trop souvent je trouve .. 
Le seul hic pour moi, c’est la fin .. Je suis restée clairement en suspens, en voulant un petit peu plus .. Je pense que j’aurai préféré en lire un peu plus de la part d’Eric, en savoir plus sur la suite des choses, qui, même si elles sont clairement supposées, auraient pu clairement être abordée .. On ne dit jamais non a un peu plus de pages avec cette femme !
C’est une très jolie histoire, un livre parfait .. Mais quand même, j’en voulais encore !! (d’ou le 4,99 sur 5 en note ! Oui Oui, je chipote !)

" A la vie, à la mort" de Colette Mc Beth

Cette couverture m’a directement captivée .. Difficile, quand on aime les thriller, de ne pas succomber (on va pas se mentir, Pocket fait un travail plutôt pas mal du tout en visuel!) .. Mais je n’en avais pas du tout entendu parler .. 
Rachel adresse une lettre (oui, de 400 pages) à Rachel, sa meilleure amie dont le sort n’est pas connu .. 
Dès les premières pages, je suis captivée par l’intrigue .. C’est plutôt bien exécuté et me fait pensé a un roman que j’ai lu il y a quelques mois .. Mais je me prends au jeu .. Surtout que le personnage de Rachel est assez complexe et possède un passif très intéressant.. Je vous avouerai que ça m’a un peu fait pensé à Pretty Little Liars aussi par moment ! 
Le problème c’est que passé 200 pages, on s’ennuie un peu .. Et j’ai vraiment eu hâte de découvrir la fin pour passer à autre chose ! Quant au dénouement, j’ai été un peu déçue aussi .. Il était légèrement prévisible je trouve .. 
Je pense que pour quelqu’un qui découvre le genre, c’est le livre parfait .. Mais quand on ne lit quasiment que cela, il parait légèrement fade .. Je suis un peu déçue !

Jean-Claude Carrière, Entretien à la médiathèque de Borny, le 23/04/2016

Depuis l’an dernier, les conférences du salon m’intéresse bien plus que le salon et les achats en eux même .. Elles me permettent de découvrir des Hommes plus que des auteurs .. Ce fut le cas ici, avec Jean-Claude Carrière .. 

Jean-Claude Carrière est un fils de paysan qui a grandi sans les livres et sans images; aujourd’hui il ne vit plus que de ça puisqu’il écrit et réalise pour le cinéma .. 
Ses premiers livres furent Construire un feu de Jack London (paru en 1929) et les oeuvres de Jules Vernes .. Son premier métier est dessinateur. 

Dans sa jeunesse, il lu Fictions de Borges, seul livre qu’il fut capable de lire de fois de suite. 
Pour lui, la littérature n’est pas plus réelle que ce qu’on appelle la réalité. 
Cet homme nous a parlé de ses nombreux voyages en Inde et de la lecture du Mahabarata, qui l’aide à vivre mais aussi à mourir, car pour Jean-Claude Carrière, il n’y a rien d’autre que la vie, la réincarnation étant un racontar nous permettant de nous consoler de devoir mourir. 
J’ai découvert un Homme croyant plus que tout dans les valeurs de la République Française. Il en parle avec amour et conviction .. Il nous a d’ailleurs donné sa propre définition de notre devise nationale : 
  • Liberté -> ne veux rien dire sans « s » 
  • Egalité ->  personne n’est égaux, mis à part quand on parle d’égalité des chances .. 
  • Fraternité -> sans elle, il n’y a pas d’égalité .. 
En plus d’être profondément républicain, c’est un grand écologiste qui craint la grande crise environnementale qui nous menace .. 
J’ai découvert un amoureux du Japon, à la pensée fine et intelligente .. Je garderai de lui de profonde réflexions qui m’ont interloquée et qui font travailler mes méninges sur de  nombreuses choses que ma pensée n’avais pas encore explorée .. 

" Je suis Pilgrim" de Terry Hayes

Bon, la taille de cette chronique par rapport aux 900 pages va vous surprendre, mais j’ai abandonné le livre et je tiens à vous expliquer pourquoi .. 
C’est un livre qui me faisais terriblement envie mais aussi très peur .. Mais j’ai fini par sauté le pas .. 
J’ai assez vite accroché au début de la première partie .. Puis ça a dérapé .. Je ne comprenais plus rien, mais j’ai insisté .. J’ai cru bien faire puisqu’au début de la seconde partie, j’ai recommencé à être interessée, je dirais même captivée .. Jusqu’au drame .. 
En fait, j’accroche au début de chaque partie puis je décroche .. Je n’ai pas réussi a saisir la logique du thriller, malgré que ce soit plutôt bien écris .. 
Je pense que je lui laisserai a nouveau sa chance, dans un petit moment .. Après tout, il a bonne critique et ça m’énerve un peu d’être passé a côté ! Peut être n’étais ce pas le bon moment !

" Les deux messieurs de Bruxelles" d’Eric-Emmanuel Schmitt

Eric-Emmanuel Schmitt est un auteur vers lequel je me tourne rarement mais que j’affectionne vraiment pour son travail (a tout point de vue .. )
Ici il nous présente 5 nouvelles, plus ou moins longues .. 
Sur les 5, je dirai en avoir aimer vraiment 3 .. « Le chien » est une histoire qui m’a bouleversée .. L’humain retrouve l’amour grâce à l’animal .. J’ai aimé aussi « Un coeur sous la cendre » et « L’enfant fantome » .. 
L’auteur a une très grande capacité à se mouvoir de point de vue en point de vue, montrant la vie de différentes façons au lecteur .. 
J’aime ce côté humain, réel, loin des préjugés .. Eric-Emmanuel Schmitt a une vision si douce de la vie .. (D’ailleurs, suivez le sur Facebook, ses posts sont si beaux .. )Il va au fond des choses, nous donne le nécessaire pour se forger un avis clair et constructeur .. 
C’est vraiment un recueil travaillé que nous offre l’auteur, qui traite de nombreux sujets et conviendra au plus grand nombre .. 
Attention tout de même, la chute des nouvelle n’est pas toujours aussi spectaculaire que ce à quoi nous nous attendons ..