"Amélia" de Kimberly McCreight

Je crois que cet été, une de mes lectures chouchoutes, ça aura été celle ci!

Kate élevé seule sa fille de 15 ans, Amelia.. Une jeune fille sans histoires, qui s’entend bien avec sa mère.. Un jour, l’école appelle Kate pour l’informer d’un renvoi de 3 jours.. A son arrivée, sa fille est morte, chute du toit de l’école ..

Dès les premières lignes, j’ai été conquise par l’histoire, par le personnage .. Il y a un réel travail de « preuves » mis en place par l’auteur, avec des sms, des mains, des articles de blog à la Gosspi Girl .. L’histoire est complète, tout s’emboîte parfaitement ..

J’ai été captivée .. Kate est un personnage doux et désespérée mais qui se bat pour rétablir la vérité sur la mort de sa fille, même si celle ci a commis des erreurs qu’une maman ne devrait jamais apprendre .. Quant à Amelia, elle m’a terriblement touchée .. Ses disputes d’adolescente, ses erreurs, sont celles de nombreuses jeunes filles de son âge .. C’est une œuvre qui permet, à nouveau, de se rendre compte de la cruauté des adolescents les uns envers les autres et de combien il est dur d’évoluer quand on est fragile dans cet environnement ..

J’ai vraiment adore ce livre .. C’est un thriller comme j’aime en lire.. Je pense lire le second roman de l’auteur, voir si elle réussi toujours aussi bien !

"La princesse des glaces" de Camilla Lackberg

Comment passer à côté du succès de Camilla Lackberg? J’ai enfin plonge dans le premier tome et en ressort un peu déçue mais quand même satisfaite ..

Nous suivons Erica Falk, romancière, qui enquête sur la mort suspecte de son amie d’enfance dans une petite ville suédoise ..

Je dois dire que j’ai beaucoup aimé l’histoire et le personnage d’Erica .. Mais c’est complètement différent de ce que je m’attendais à lire! Je ne sais pourquoi, je m’attendais à quelque chose de bien plus extraordinaire.. Or nous sommes face à une œuvre plutôt classique dans le genre ..

La force de ce roman, c’est les personnages secondaires et l’écriture .. Camilla Lackberg à une plume très accès cible, assez détaillée pour bien se figurer les choses sans pour autant nous noyer d’informations inutiles .. Et elle a le don de faire fleurir les personnages secondaires qu’elle dépeint avec brio! On est pas perdu, tout est bien enchaîner ..

C’est clairement une lecture sympathique mais je n’ai pas non plus une folle envie de lire la suite .. J’ai peur de tourner en rond .. Mais qui sait, pour une panne de lecture, ce sera parfait !

"Laver les ombres" de Jeanne Benameur

Deuxième œuvre de l’auteur et deuxième coup de cœur pour moi..
Je dois vous confier que je n’ai aucune idée de comment vous parler de ce livre très court et tellement intense ..
Il y a un lien mère/ fille d’une profondeur inconcevable, des secrets de famille, de la danse, de l’amour..
Les phrases sont courtes, autant que le roman mais nous poussent à la réflexion, a l’introspection de nos propres sentiments .. Jeanne Benameur à cette faculté à nous pousser dans nos retranchements par la simplicité ..
Léa est un personnage fort et touchant qui a du marque tout ceux qui ont lu sa vie ..
Je ne saurais pas vous en dire plus .. Je suis conquise et j’ai aucun doute sur le fait que vous le serez également ..

"La suture" de Sophie Daull

Sophie Daull a marqué les esprits grâce à « Camille, mon envolée » dont je vous ai déjà parlé ici .. Après la mort tragique de sa fille de 16 ans, elle nous raconte sa mère, disparue 30 ans avant celle ci .. 
Je dois vous avouer que j’étais particulièrement peu investie dans le début de ma lecture .. J’avais peur de tomber sur une réplique de son premier livre, sur une sorte d’étalage de sa peine .. Mais je me suis trompée.. 
Nous sommes ici sur une base assez peu solide, puisqu’elle tire le portrait d’une maman qu’elle a peu connue et qu’elle ne connaît que par quelques photographies et lettres.. On est donc partagée entre réalité et fiction.. Elle créer un souvenir d’une maman pas parfaite mais très touchante ..
Sur le plan de l’écriture, elle est fidèle à son premier roman, étant parfois drôle et souvent émue .. Elle tente de nous faire croire à une solidité qu’on perçoit comme une carapace .. On sent tellement le manque de celle ci et le besoin d’avoir une trace plus conséquente de sa maman .. 
Ce livre m’a moins émue que le premier, mais Sophie Daull a une écriture splendide.. Il serait vraiment dommage de passer à côté .. J’espère la découvrir dans un autre style a l’avenir.. Ici elle nous à prouver qu’elle est talentueuse avec la fiction, alors pourquoi pas?

"Le dahlia noir" de James Ellroy

Le dahlia noir n’est pas une découverte à 100% puisque j’avais longuement entendu parler de cette œuvre..
Dans l’après guerre, a Los Angeles, la police retrouve Betty Short, morte et nue dans un terrain vague. La jeune femme n’a que 22 ans.
Cette œuvre est tirée d’une histoire vraie et on me l’a souvent conseillée comme étant l’une des œuvres les plus impressionnante de son genre .. Et je dois dire avoir été très surprise .. J’ai eu du mal au début, mettant du temps à rentrer dans l’œuvre et à me familiarisé avec le contexte .. La narration m’a également déboussolée mais on fini par s’y faire ..
J’ai été un peu dérangée par ces excès de violence, ces stéréotypes de flics violents et de « race blanche suprême ».. Et en même temps, c’est ce qui impact réellement le  Lecteur.. Je ne suis pas friande de ce genre de livre, mais je ne regrette pas d’avoir été au bout .. Je sais que c’est un premier tome, et sincèrement, je ne lirais pas la suite .. J’irai probablement me plonger dans des lectures complémentaires comme « qui a tue le dahlia noir? » De Stéphane Bourgoin mais ne remettrai pas le nez dans cet univers trop peu familier et que je n’ai pas tant apprécié que ça..
Une œuvre à lire, mais pour un public averti et passionné ..

"La mésange et l’ogresse" d’Harold Cobert

Je vous parlais de Chanson Douce mais ce n’est pas la seule pépite, loin de la!

Harold Cobert (que j’avais tant aimé dans Un hiver avec Baudelaire) revient de manière surprenante grâce à ce livre qui nous raconte le dossier Michel Fourniret comme jamais .. Un véritable chef d’œuvre ..

Car l’auteur ne nous raconte pas uniquement Michel, mais aussi Monique Olivier, sa femme .. C’est même elle, le centre de l’intrigue, comme peut le souligner le titre .. En effet, on a surnommé Michel Fourniret « L’ogre des Ardennes ».. Mais le fait de parler ici d’ogresse en révèle beaucoup sur ce que l’on va trouver ici ..

Écrit A la façon de La femme du monstre de Jacques Expert, j’ai adore lire cette œuvre que j’attendais tant .. Il a su entrer dans les personnages qu’il raconte avec une aisance qui m’a stupéfaite .. J’ai été glacée par les faits et encore plus par les pensées de cette femme ..

Je dois également m’incliner devant le travail de recherche hallucinant qu’il a mener pour être le plus réaliste possible aux faits.. Et c’est sans doute ça qui est le plus terrible .. Ne plus savoir qui est le pire dans cette histoire .. Parce qu’en effet, les actes sont terribles, mais elle .. J’en suis abasourdie ..

C’est une œuvre complète et je pense qu’elle marquera bien des esprits .. Je tire mon chapeau à cet auteur qui parvient toujours à me convaincre .. C’est ma valeur sûre ..

"Chanson douce" de Leila Slimani

Je dois vous avouer ne pas savoir réellement quoi penser de ce livre ..
On suit l’histoire de Louise, une nourrice à la réputation impeccable, sur son nouveau poste avec deux enfants ..
La première chose qui m’a marquée, c’est l’écriture parfaite de Leila Slimani.. Il y a une vraie musicalité dans ses mots .. J’ai fais le test, c’est splendide a l’oreille .. Est ce volontaire pour coller au titre? Aucune idée mais ça vaut le coup d’être relevé .. Cependant, aucune dialogue direct ne vient troubler tout cela .. Parfois ça m’a manqué mais ça passe relativement bien au final !
J’ai eu de gros problème pour cerner Louise, puisque le début de l’œuvre nous livre le dénouement .. On découvre ensuite les raisons qui l’ont menée à cette fin .. Et là je l’ai trouvée plus qu’agréable ..
J’ai été assez déçue de la fin sur le moment .. Et plus j’y réfléchi et plus je me dis que c’était évident et le plus probable .. Qu’il peut être aisé d’en arriver là, même pour les meilleurs .. Psychopathe ou non, je pense que le métier de nourrice est probablement l’un des plus durs moralement qui puisse exister, et je parle en connaissance de cause ..
C’est un livre que j’ai beaucoup aimé et qui a su me retourner l’esprit .. Je pense que la est le talent de cette œuvre .. Elle est unique et en même temps .. C’est malheureusement si banal .. C’est une des pépites de cette rentrée littéraire !

"L’année dut rat" de Clare Furniss

Il y a des livres qui, dès la couverture, vous mettent en joie ..
Pearl a 15 ans lorsque sa mère donne naissance à Rose et meurt à l’accouchement .. Cette jeune fille va alors nous raconter sa vie, jusqu’au premier anniversaire de sa petite sœur qu’elle surnomme « Le rat »..
Quelle douce lecture !! Je suis très très vite entrée dans l’histoire, me prenant d’amitié pour cette jeune fille complètement perdue dans son chagrin et dans son adolescence..
Les chapitres sont plutôt longs puisqu’ils correspondent à un mois plein .. Mais c’est agréable cette découpe .. On suit les évènements avec juste ce qu’il faut de profondeur pour convenir  des lecteurs entre 12 et 14 ans ..
Il y a une part de fantaisie que j’ai trouvée touchante, puisqu’elle permet à Pearl d’apprendre à vivre sans sa mère .. Et même si je n’ai pas toujours compris la façon dont se déroule cette relation .. Mais l’adolescence donne parfois des réactions étranges alors je valide tout de même !
En plus du personnage de Pearl, j’ai adoré son papa .. J’ai trouvé cet homme, dévasté par le décès de sa femme et si heureux de la naissance de sa petite fille, d’une douceur extraordinaire.. C’est loin d’être simple pour lui au quotidien et pourtant il fait de son mieux ..
C’est donc une très jolie lecture, parfaite pour se détendre mais aussi pour aider un ado a surmonté un deuil..

Bilan Août 2016

Un mois doute très productif même si il y a pas mal de BD .. 

– Sourire en coin de Nicci French
– Harry Potter and the cursed Child
– La suture de Sophie Daull
– Laver les ombres de Jeanne Benameur
– La princesse des glaces de Camilia Lackberg
– Respire de KA Tucker
– Amelia de K McCreight
– L’origine de la violence de F. Humbert
– Am Stram Gram de MJ Arlidge
– Riquet à la houppe d’Amelie Nothomb
– Auschwitz de Pascal Croci
– Les carnets de Cerise tome 2 et 3
– Soyez imprudents les enfants de V. Olvade 
– La rose écarlate tome 1 à 4
– Les cœurs boudinés
– N’essuie jamais de larmes sans gants 
– Une bouche sans personne de G. Marchand
Et ainsi s’achève le mois d’août !