" Dis moi Oui" de Brigitte Kernel

Un livre que j’attendais avec beaucoup d’impatience, moi qui avait adoré les deux premiers volets.. Je l’ai acquis lors du salon du livre à Metz, mais j’ai mis du temps avant de m’y plonger, souhaitant savourer l’idée que tout n’était pas fini .. 

On retrouve les personnages que j’ai tant aimé par le passé.. Et qu’est ce que ça fait du bien .. Ici aussi, nous sommes quasiment en huit clos, tournant sur trois noms : la narratrice, Léa et Marie .. Et cette femme nous met face aux vices des relations amoureuses : le mensonge, la tromperie, la trahison.. Tout en nous mettant, face à une chose encore non-abordée par le passé : la mort d’un proche, puisque le papa de cette femme, son pilier, est en train de vivre ses derniers instants.. 
Et qu’est ce que c’est beau .. Je dois avouer que toute la première partie du roman, j’ai eu l’amère sensation que ce tome était inutile à l’histoire .. Les deux premiers volets m’ayant largement satisfaite .. Mais au final, c’est un petit coup de coeur .. Les réflexions sont justes, travaillées .. Tout au long du récit, Brigitte Kernel travaille avec douceur et pertinence .. Rien n’est laissé au hasard et ça fait tellement de bien ! 
On sent très nettement que les personnages tiennent a sauver leurs couples, leurs vies .. On voit les racines se fonder peu à peu, l’histoire s’ancrant doucement dans la longévité, elle qui pourtant, au départ, n’était pas aussi évidente .. 
Ca fait du bien de lire une histoire de femmes si bien faites .. On ne peux rester insensible face à ces caractères forts mais a la fois si fragile .. Un vrai petit bijoux .. 
Le seul bémol (et je l’avais déjà ressenti lors des premiers livres), c’est l’absence de mise en page sur les dialogues, qui sont toujours, noyé dans le récit .. Pas un tiré, saut à la ligne .. Parfois ça alourdi un peu, autant que ça surprends .. Mais on s’y fait relativement vite .. 
Une vraie petite merveille .. Une ode au bonheur, et surtout, à l’amour .. Par les temps qui courent, ça fait tellement de bien ! 
Publicités

" Echo " d’Ingrid Desjours

Je pense que c’est Ingrid Desjours qui m’a réellement fait aimer le genre du thriller, avec « Sa vie dans les yeux d’une poupée » .. Depuis, je m’applique a régulièrement lire un autre roman de l’auteur .. Alors après la trilogie Kaleb (écrit sous son pseudonyme), ce fut le tour d »‘Echo » .. 
Le star système vient d’apprendre la mort des jumeaux Vaillant, présentateurs adulés pour leurs émissions choc .. Voilà le point de départ de ce livre qui commence très fort ! Mais en parallèle, on suit aussi un enfant qui est maltraité dans sa famille et qui se confie a son journal intime .. 
Très rapidement, j’ai retrouvé ce qui m’a plu dans le premier roman découvert .. On sent que l’histoire va être captivante et que les personnages sont très travaillés .. Malheureusement, sur ce roman ci, ça m’a un petit peu dérangé .. 
Je m’explique : J’ai adoré tout ce qui touchais cet enfant, mais j’ai eu beaucoup de mal a accroché a l’enquête puisqu’elle est très délaissée je trouve .. Elle me parait secondaire, et c’est bien dommage .. Je pense que les deux histoires sont trop fortes pour être couplée .. Le lecteur fait donc son choix, et le mien fut pour l’enfant .. 
Cependant, je ne remet en aucun cas le travail de fou d’Ingrid Desjours en cause .. L’histoire est parfaitement ficelé, l’écriture est parfaite pour le genre .. On ne peux pas rester indifférent ! 
En bref, un moment agréable, un peu moins fort que précédemment, mais j’aime quand meme !

" En bas, les nuages" de Marc Dugain

Marc Dugain a donné lieu a un de mes films préférés de tout les temps : La chambre des officiers. Alors j’ai eu très envie de découvrir un peu plus ce qu’a pu faire cet homme qui m’a tant passionné .. 
Ici, nous ne sommes pas sur un roman mais bien sur un recueil de nouvelles, 7 pour être précise .. Et je dois dire que j’ai eu un peu peur au départ .. Les deux premières histoires ne m’ont pas passionnée, mais alors pas du tout .. Mais j’ai persévéré quand même, satisfaite de retrouver cette plume .. Et j’ai vraiment bien fait ! 
Je dois dire que ce lien qui connecte les personnages dans les différentes situations est particulièrement fort .. Et même si chaque personnage n’est pas forcément un grand caractère, ils ont tous un point commun : leur destin va changer si ils le décident .. 
Et je dois dire qu’il m’a fait beaucoup réfléchir, ce livre .. Il nous montre certaines facette de l’Homme (et de l’homme) dans des situations très très diversifiées .. Marc Dugain nous prouve que chaque homme a de nombreux points communs, même si je trouve un peu réducteur de ne les considérer que comme ils sont décris ici ! 
Au final, c’est une bonne lecture, une lecture que je qualifierai d’intelligente et réfléchi .. Il m’a fait découvrir un roman fort avec la première oeuvre citée plus haut, j’ai appris ici a voir la vie a sa façon .. Il ne marquera pas ma mémoire a vie, mais sur le moment, il m’a beaucoup interessée .. 

" L’instant précis où les destins s’entremêlent" d’Angélique Barbérat

Ce livre, on l’a vu absolument partout durant un temps, et avec des critiques très très fortes .. Alors il a forcement fini par attirer mon attention et fini dans ma bibliothèque .. 
Nous sommes ici face à deux vies : celle de Kyle et de Coryn .. Un drame va réunir deux êtres que rien ne semble lier .. 
Dès le départ, je me suis prise de tendresse pour Kyle dont la fragilité m’a touchée, mais ce ne fut pas le cas pour Coryn avec qui il m’a fallut longtemps pour vraiment aimer ce qu’elle dégage .. 
Beaucoup de choses auraient, pour moi, pu être supprimée .. Je pense principalement aux passages de Kyle avec son groupe qui ne m’a absolument pas captivée .. Et c’est dommage parce que sur les 380 pages, je pense qu’on aurai pu se contenter de 220 .. Facilement .. Ca alourdi vraiment beaucoup le récit et du coup, on m’a un peu perdue .. 
De plus, j’ai eu un vrai problème de lenteur et d’écriture .. Les passages d’un personnage à l’autre sont je trouve très lourd .. On aurai pu faire moins de chapitre en s’arrêtant un peu plus sur les choses importantes .. Je n’ai même pas trouvé l’oeuvre passionnante .. Souvent, j’ai eu envie de sauter des passages plus où moins long .. Ca n’annonce jamais rien de bon ! 
Malgré les avis follement positif sur la toile, ça ne l’a pas fait avec moi .. Vous me direz, il est rare que les avis dithyrambique concordent avec le mien .. Mais bon .. Heureusement qu’il y a la fin pour sauver un petit peu l’oeuvre ..  

" Le sabotage amoureux " d’Amélie Nothomb

Amélie Nothomb m’a fait découvrir le Japon dès ses premiers romans, et j’étais persuadée que son parcours ne l’avait menée qu’au Japon et en Belgique .. Je me trompais puisqu’elle a également passé quelques temps en Chine, dans les années 70 .. Juste après son passage au Japon, en fait .. 
Et dès le départ, on sent qu’Amélie est encore sous le charme de Nishio San, sa nourrice qui lui a appris a être quelqu’un lors de sa période au Japon .. Et surtout, on sent très bien le passage sous la dictature qui dérange la petite fille très éveillée qu’elle est .. 
J’ai plutôt aimé découvrir cette petite fille de 7 ans, l’ayant connu plus grande dans ses autres livres, ou plus jeunes, lors de sa petite enfance au Japon .. Ici, on sent la petite fille déjà intriguée par l’Humain, par la société .. Elle a la maturité qu’on lui connait, mais également un vrai regard enfantin qui peut déranger à la lecture .. Cependant, elle a clairement une vie différente des autres enfants du pays puisqu’elle ne vit pas dans la pauvreté qui touche la Chine sur cette période mais dans les quartiers d’ambassadeur qu’est son papa, au titre de la Belgique .. 
Malheureusement, il ne m’a quand même pas captivé comme les autres .. Peut être que la Chine ne me passionne pas autant que le Japon (que j’adore vraiment découvrir sous les mots d’Amélie Nothomb) .. Ou alors c’est parce qu’Amélie était clairement dans une période de « Moi Je » qui dès le début de l’oeuvre m’a un peu dérangé .. J’ai toujours perçu en cette auteur une fragilité et un mal être qui n’est pas dans ce livre .. Je peux me tromper ! Mais ici, ça l’a un petit peu moins fait que d’habitude .. 
Dommage ! Mais c’est toujours intéressant de décourvir les différentes facettes de cette auteur plus que cultivé et qui ici, nous en apprends beaucoup sur la Chine Communiste de l’époque .. 

"Quelqu’un pour qui trembler" de Gilles Legardinier

J’ai dans mon entourage proche, une accro a Gilles Legardinier .. Alors bien sur, je ne pouvais pas ne pas lire ce dernier roman ! 
J’ai donc rencontré Thomas qui découvre 17 ans après avoir quitté la France pour l’Inde, qu’il est papa d’une jeune fille .. Il rentre donc pour la rencontrer et travaillera dans une maison de retraite aux résidents assez intéressant ! 
Je dois vous avouer que je m’attendais a tout autre chose : je voulais voir naître entre cet homme et sa fille, un lien .. C’est pour moi le gros point noir de ce livre .. Je pensais lire tout cela, mais non .. On se consacre principalement sur Thomas et rien que sur lui .. 
Mais ce n’est pas déplaisant pour autant ! J’ai retrouvé quelques points que j’avais adoré dans les autres romans .. Les pensionnaires de cette maison de retraite m’ont fait penser à l’homme de Complètement cramé, leurs blagues me rappelant fortement les farces de Et soudain, tout change .. Et ça, j’adore ! C’est pour moi très bien écrit même si on s’y attends un peu .. 
Alors bien sur, c’est bien moins humoristique que les précédents livres, mais j’ai aimé découvrir Gilles Legardinier sur un plan beaucoup plus émotionnel que d’habitude .. Je le savais excellent sur l’humour et plutôt doué en thriller psychologique, mais sur ce plan là, il m’a surpris .. J’avoue avoir versé quelques larmichettes ! 
Gilles Legardinier apporte une vraie humanité a ce roman et c’est clairement le point fort .. On en redemande .. Je suis sur qu’il peut faire encore mieux !

" A découvert " de Harlan Coben

Bon, je vais pas y aller par quatre chemins : Harlan Coben, ça ne m’a JAMAIS attirée .. Et puis j’ai vu l’adaptation de « Une chance de trop » que j’ai tout simplement adoré ! Ni une ni deux, j’ai acheté ce livre pour voir ce que je ratais depuis une paire d’année qu’il rempli nos étalages de librairie ..
Ici, Mickey Bolytar, jeune d’une quinzaine d’année, voit disparaître sa meilleure amie .. En parallèle, une vieille femme vient lui annoncer que son père qu’il a vu mourir, n’est en fait pas mort .. 
Et là je m’emballe ! Yahoo qu’elle belle promesse nous fait l’auteur ! Bon, je découvre après coup que c’est une trilogie mais bon .. Si c’est bon, généralement, on en redemande .. Mais c’est là que le bas blesse : ce n’est pas bon .. 
Clairement, j’ai trouvé ça très lent, trop lent .. Et je n’ai pas trouvé interessant le contenu de ce livre .. Les personnages sont fades, il n’y a pas de vrais intrigues .. Je trouve clairement que le genre « jeunesse » se fait extrêmement sentir .. C’est assez « gnangnan » .. J’ai eu l’envie folle qu’il mette soudainement un vrai coup de fouet a son roman, mais il n’est jamais venu .. 
Je ne sais pas ce que valent les autres livres de l’auteur et je ne me permettrai pas de juger l’intégralité de son oeuvre sur ce livre, surtout après avoir vu cette superbe adaptation .. Mais clairement, ce livre n’est pas du tout fait pour me donner envie d’en découvrir plus .. Et je pense éviter a l’avenir .. Pourtant, il écrit plutôt bien sur la forme .. C’est agréable .. Mais le fond laisse a désirer .. 
Une décéption .. J’espère un jour en lire un qui saura me faire changer d’avis .. 

" Les Justes " d’Albert Camus

A l’heure où je rédige cette chronique, nous ne sommes que le 21 novembre, soit une semaine après les terribles attentats qu’a connu Paris .. Je ne connaissais pas ce livre jusqu’à ce que Fairy Neverland  en parle après les attentats à Charlie Hebdo .. Je me le suis procurée en me disant que je le lirai, a l’occasion .. Puis malheureusement, l’occasion c’est imposée à moi .. 
Vous l’aurez compris, ce livre parle de terrorisme .. Mais pas celui de notre époque puisque celui ci se déroule en 1905, a Moscou .. Un groupe d’Hommes veulent assassiner le Grand Duc Serge .. Sous 5 actes, on suit la préparation de ce drame .. 
Je dois dire que c’était une très bonne lecture, dans le sens où il n’y a pas de brutalité dans cette pièce .. J’avais peur que dans le contexte de notre pays, je me sente vraiment mal .. Mais je pense que cette lecture m’a fait du bien .. Je me suis réellement attachée à Dora qui est la seule femme de ce complot, puis, sur le dernier acte, a la Grande Duchesse qui est d’un raisonnement terriblement poignant .. 
L’écriture de Camus est juste splendide .. Il tape clairement au bon endroit, ne s’encombre pas de choses inutiles .. C’est épuré et efficace .. 
J’avais besoin de ce livre .. Je pense que je l’ai lu pile au bon moment, pour me rappeler que la terreur a toujours eu lieu et qu’il n’y a pas que chez nous, que les idées diverges .. Et le discours de la Grande Duchesse m’a calmée dans la période d’horreur dans laquelle nous étions .. Je ne sais pas où nous en serons à l’heure où vous lirez ceci, mais j’espère du fond du coeur, que nous serons tous sains, et sauf ..  

"Qu’avons nous fait de nos rêves ?" de Jennifer Egan

Je ne sais pourquoi ce livre, dont le titre m’attirait beaucoup, me faisais un peu peur .. 
On suit ici plusieurs personnes sur plusieurs décénies, faisant le point d’une manière fort sombre sur les rêves d’adolescent qu’on fait, et réalisé ou non, les personnages que l’on suit .. 
Et ça ressemble a un gigantesque puzzle que le lecteur doit assembler .. Et je n’ai pas toujours accroché a ce thème là .. Alors bien sur, je comprends le prix Pulitzer (c’est mon deuxième cette année !) mais il est moins mérité que Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur d’Harper Lee a mon gout .. 
Malheureusement, je n’ai pas toujours accroché, je l’ai trouvé très sombre, très triste .. Je pense clairement ne pas l’avoir lu au bon moment, a la bonne période .. 
Cependant, je dois reconnaître que Jennifer Egan a une vrai douceur d’écriture .. On ressent cela dans chaque mot et c’est ce qui m’a le plus captivée a vrai dire .. 
Je pense que je relirai ce livre .. Plus mure, avec plus de recul .. Je suis sure qu’il me touchera bien plus alors .. Mais c’est un bon livre tout de même !

"Laisse flotter les rubans" de Jacqueline de Romilly

Ce livre, je ne m’y attendais pas vraiment .. Je l’ai repoussé ayant vraiment peur de ce qu’il renfermait .. De plus, venant de l’Académie Française, j’ai eu peur de quelque chose peu accessible ..
Mais ces 14 petites nouvelles m’ont beaucoup touchée .. Elles prennent le temps de nous livrer le sens et la portée des choses qui, au quotidien, nous semble si insignifiantes .. 
La plume de l’auteur est absolument exquise .. C’est doux, poétique, terriblement sublime .. 
Il n’y a pas grand chose a dire sur cette oeuvre .. J’ai été bouleversée .. On trouvera tous un écho de notre propre vie dans ces nouvelles, et rien que pour la beauté des mots, il faut sauter le pas ..  C’est un livre doudou, dont je retiendrai l’objectivité et l’intérêt que cette femme porte aux choses si anodines mais si importantes .. On devrait tous le lire, juste pour ouvrir les yeux sur la chance que nous avons ..