Nuit de septembre d’Angélique Villeneuve

  • Auteur : Angélique Villeneuve
  • Titre : Nuit de Septembre
  • Edition : Grasset
  • Prix : 14€
  • Nombre de pages : 160 pages
Il y a des livres dont on ne parle pas, ou pas assez .. Quand on m’a parlé de ce livre là, je l’ai commandé dans la minute ..
Angélique Villeneuve a perdu son fils, un soir de septembre .. Elle y raconte son quotidien, ses lendemains ..

Ce livre est empli de pudeur .. Sans jamais rentré dans le pathos, l’auteur nous parle de sa tristesse d’avoir perdu son fils mais également de sa volonté d’avancer .. Et c’est sans doute ce qui rends ce livre si particulier ..
Son fils a laissé une lettre mais le propos n’est pas abordé. Nous n’apprendrons pas pourquoi il c’est retiré la vie. L’auteur garde en elle le poids que cela represente et nous livre son besoin de mettre des mots sur tout le reste : l’absence, le quotidien, le manque, la vie ..

Je crois que ce qui m’a le plus touché, c’est le fait qu’elle n’en veuille pas a son fils. Elle tente en vain de le comprendre, de chercher ce qui en lui a pu déclencher cet acte si dur.

J’ai beaucoup de mal a trouver mes mots pour évoquer ce livre .. C’est un véritable coup de poing, c’est dur a lire, pas par le vocabulaire ou le rythme, juste parce qu’il y a une souffrance si perceptible qu’a chaque page, notre cœur s’alourdi ..

Il n’y a aucun doute que c’est un véritable bijou, un livre qui a nouveau soulève les cœurs et marque a coup sur .. C’est une merveille a sa manière, une baffe qui est a mettre dans toutes les mains ..

Publicités

54 minutes de Marieke Nijkamp

  • Auteur : Nijkamp Marieke
  • Titre : 54 minutes
  • Edition : Hachette roman
  • Prix : 15,90€
  • Nombre de pages : 289 pages
Il était temps que je revienne ici .. Déjà plusieurs semaines que j’ai abandonné le blog, étant dans une période intense au travail et me concentrant sur bien d’autres choses le reste du temps .. Jusqu’à ce roman, le déclencheur de mon retour ..

54 minutes, c’est un coup de fusil dans la littérature .. Ca a explosé tous les codes des romans jeunesses, et croyez-moi vous en ressortirez avec une marque au fer rouge ..

C’est l’histoire de plusieurs élèves d’un lycée américain qui vont se retrouver confiné (pour une partie d’entre eux) dans l’amphithéâtre du lycée Opportunity, coincé par Tyler, un élève armé qui débute sa tuerie ..

Ce qui m’a frappé avant tout dans ce roman, c’est sa présentation .. Nous sommes sur des chapitres de 2min’ avec cette rédaction en chorale, reprenant toujours les mêmes personnages .. On suit donc a la fois des élèves coincé dans l’amphithéâtre et des élèves a l’extérieur, a la recherche d’informations ou de secours ..

J’ai très rapidement eu le gros coup de cœur pour Autumn, cette jeune fille qui découvre son frère en meurtrier, alors qu’elle avait tant confiance en lui ..C’est une personnalité particulière, qui est passionnée par le monde de la danse, qui vit son premier grand amour mais que l’on sent écorchée par son quotidien et la mort récente de sa maman .. Mais en général, les personnages que choisi de montrer l’auteur sont avant tout des êtres avec un caractère franc et un lien particulier soit avec Tyler soit avec un élève sous la menace ..

J’ai adoré ce roman qui nous laisse en apnée jusqu’à la fin .. Le fait qu’il soit écrit sur des petites tranches horaires rends tout ça hypnotisant .. Le lire autrement que d’une traite est purement impossible .. On ne voit pas les pages défilées, on se laisse emporté par les protagonistes qui nous balade dans leurs souvenirs avec le meurtrier ainsi que dans leur situation actuelle ..

Je pense que la seule chose que je regrette un petit peu, c’est de ne pas avoir eu plus d’information sur ce que pense Tyler tout le long de son terrible massacre .. Mais parallèlement, c’est un point de vue que je comprends venant de l’auteur .. On arrive bien, avec ce qu’elle nous apprends, à cerner ce personnage particulier ..

C’est vraiment une baffe, un véritable coup de cœur .. La fin du roman m’a particulièrement brisé le cœur et croyez moi, ce fut très très dur de passer a la suite .. En tout cas, je ne peux faire autre chose que vous le conseiller !

Ces rêves qu’on piétine de Sébastien Spitzer

  • Auteur : Sebastien Spitzer
  • Titre : Ces rêves qu’on pietine
  • Edition : L’observatoire
  • Prix : 20€
  • Nombre de pages : 310 pages
Alors alors alors .. Par ou commencer ? Ce livre, je l’ai lu suite a sa nomination dans les talents cultura de cette année .. Aillant aimé ceux que j’avais lu jusque là, en ayant entendu beaucoup de bien, j’étais plutôt confiante ..

On est ici en fin de seconde guerre mondiale, à Berlin. On y rencontre Magda, une des plus puissantes femmes de l’époque qui se terre pendant les dernières heures du IIIe Reich. On parle ici de Magda Goebbels. En parallèle, on suit le destin de centaines de femmes et d’hommes qui fuient. Ils ont tout abandonnés pour sauver leurs vies ..

Sur le principe, j’étais mega fan .. Une véritable page historique, beaucoup de personnages forts .. Ca semblait parfait pour moi ..
Malheureusement, le style d’ecriture ne m’a pas permis d’aller au bout .. C’est un roman que je trouve un peu « pompeux », avec des phrases complexes et beaucoup trop de style. Impossible pour moi d’accrocher a l’histoire, tant j’étais concentrée sur chaque mot pour saisir le sens de phrase ..
C’est assez horrible a dire pour moi, je ne suis pas du genre a abandonné, et pourtant, là, c’était presque une obligation .. Pourtant, il a reçu le Prix Stanislas 2017 et cela reste une valeur pour moi lorsque je vois les précédents lauréats ..

Je l’ai tout de même gardé précieusement dans ma bibliothèque et peut être qu’un peu plus tard, lorsque l’envie reviendra, je repasserai le cap et retenterai l’experience ..

Princesse Sara, la Bd !

  • Auteur : Alwett / Moretti/ Bocatto
  • Titre : Pincesse Sara (10 tomes à l’heure actuelle)
  • Edition : Soleil
  • Prix : 10,95€
  • Nombre de pages : environs 50 pages

Je pense que j’ai été l’une des plus grande fan de Princesse Sara quand j’étais petite .. Becky et elle était de véritable source d’inspiration .. J’ai mis un long temps avant de passer le pas de découvrir les BD .. et mon dieu comme je regrette d’avoir tant attendu !!

Pour ce qui est des 4 premiers tomes, on retrouve ce que nous avons connus dans le dessin animé avec Miss Minchin et son affreux pensionnat ! Enfin, sur les grandes lignes puisque dans cette BD, le papa de Sara est créateur d’automate ! Mais après, tout change puisque les auteurs nous emporte dans l’histoire de Sara (& Becky & Lavinia) adultes !

Sur le plan graphique, c’est une merveille .. Sara est splendide, des cheveux d’une beauté incomparable .. Les ambiances sont prenantes, les couleurs parfaites .. Une vraie splendeur et je crois que ça restera l’une des BD que je préfère sur ce plan là !

Concernant l’histoire, j’ai vraiment retrouvé la magie des dessins animés au départ .. Et j’ai été un peu refroidie a l’idée de découvrir Sara adulte .. Mais je ne suis nullement déçue ! Passer le petit moment de peur, je me suis vraiment passionner pour les différentes aventures de Sara et de sa bande .. J’aime particulièrement que les évènements ne se déroulent pas toujours au même endroit .. Tout les 4 tomes, on change de décor, d’ambiance, d’entourage .. Impossible de s’ennuyer !

Si je vous parle de cette BD maintenant, c’est aussi pour vous parler de la splendide surprise qu’organise les créatrices de Sara .. Dans le tome 10, vous avez la possibilité de participer a un concours pour gagner la splendide robe que porte Sara lorsqu’elle se rends à la représentation de Coppelia à Londres ! Je ne vous en dévoile pas plus, mais croyez moi, ça vaut le coup d’y jeter un coup d’œil et de s’y investir !

Un funambule sur le sable de Gilles Marchand

  • Auteur : Gilles Marchand
  • Titre : Un funambule sur le sable
  • Edition : Forges du Vulcain
  • Prix : 19,50€
  • Nombre de pages : 353 pages
Je vous ai parlé, il y a un an, d’un roman qui m’avait bouleversé : Une bouche sans personne. Depuis que je l’ai refermé, j’attends le prochain .. J’ai eu de la chance, je n’aurais patienté qu’un an !

Dans ce second roman, l’auteur nous parle de Stradi’, un jeune homme qui est né avec un violon dans la tête .. Plutôt peu commun .. Même si au final, l’histoire l’est un peu ..

Encore une fois, l’auteur fait preuve d’une poésie comme on en retrouve rarement .. Et c’est sans aucun doute la très grande force de ce roman .. Les phrases sont douces, musicales a souhait .. En parfaites adéquations avec le roman et le personnage principal .. On a la sensation que rien ne raccroche, que chaque mot est une note cruciale d’une partition très bien ficelée ..

Sur le plan de l’histoire, c’est assez simple .. Stradi’ apprends a vivre avec son handicap, de sa naissance a l’age adulte .. On sent la difficulté qu’il a a s’intégrer, notamment a cause des soins de son violon, qui l’épuisent .. Et c’est une des choses qui m’a le plus troublée .. La façon dont Gilles Marchand parvient à rendre cette particularité très réelle, de la pathologie en elle-même jusqu’aux soins ..

Stradi est un enfant touchant, puis un ado maladroit et un adulte terriblement attachant .. On a une envie folle de le bichonner, de le protéger ou de le reconforter, selon les situations .. C’est un délice de le voir évoluer, de le voir aussi assumer son handicap face aux autres ..
En résumé, cette métaphore du handicap est une symphonie splendide que j’ai déjà hâte de rejouer ..

En voiture simone! d’Aurélie Valognes

  • Auteur : Aurélie Valognes
  • Titre : En voiture Simone/ Nos adorables Belles Filles
  • Edition : Le livre de poche
  • Prix : 7,10€
  • Nombre de pages : 249 pages
On dit bonjour à Madleen, libraire qui a souvent un train de retard sur les grands succès ! Et oui, j’ai attendu un bon moment avant de lire Aurélie Valognes, mais croyez moi, c’est pas plus mal !

Dans ce roman (qui a changé de nom en poche .. Mouais !), on découvre une sacré famille et particulièrement le couple de beau parents et sa relation avec ses trois belles filles .. Attention, ça déménage !

J’avais bien entendu beaucoup entendu parler de ces romans mais j’ai tout de même mis très longtemps a passé le pas .. Et je dois dire que je suis un peu déçue .. J’ai plutôt aimé l’humour du récit, mais c’est tout .. Je ne trouve pas grand intérêt de faire autant autour de ce livre .. Je m’attendais a quelque chose qui ressemble plus a Virginie Grimaldi, avec de l’humour mais aussi beaucoup d’émotion .. Mais ce n’est pas le cas .. Et c’est dommage puisque ça m’a fortement manqué ..

J’aime les récits comme celui là parce que j’ai souvent la sensation d’être au théâtre d’humour .. J’apprécie mais je me lasse vite .. Et là, ce fut le cas .. Je ne me suis pas attachée aux personnages, ni a l’histoire proprement parlé .. J’ ai la sensation que beaucoup de choses sont survolées alors que j’en attendais beaucoup ..

Une déception pour moi, mais je lirai tout de même a l’occasion les deux autres romans de l’auteur

Point Cardinal de Léonor de Recondo

  • Auteur : Léonor de Récondo
  • Titre : Point Cardinal
  • Edition : Sabine Wespieser
  • Prix : 20€
  • Nombre de pages : 224 pages
Je n’avais pas eu l’occasion de lire Léonor de Recondo avant cette rentrée littéraire .. Je tendais un peu le dos, je ne sais pas pourquoi, je pensais ce genre de lecture complètement hors d’atteinte .. Mais après avoir entendu enormement de bien de ce 4eme livre, j’ai passé le pas et je ne le regrette absolument pas !

Ce livre commence sur une scène peu ordinaire : une femme se démaquille dans une voiture, sur un parking de supermarché .. En ressort un homme .. Laurent se cache pour devenir une femme tout les weekend .. Un jour, l’opportunité de l’être chez lui se présente .. Ca va définitivement changer sa vie ..
Je dois dire que l’auteure fait très fort .. A aucun moment elle ne juge, ne critique le choix de Laurent .. J’ai beaucoup aimé qu’elle aborde se thème qui est encore énormément absent de la littérature actuellement ..
La grande force de ce récit, c’est son aisance .. Simple d’écriture et de lecture, on pénètre avec beaucoup de simplicité dans l’univers de Laurent, puis de sa famille .. Difficile de se mettre a la place des différents personnages .. Comment un fils (ou une fille) peuvent vivre le fait que leur père ne soit plus un homme quand rien ne laisser présager un tel changement ? Comment en parler, comment l’accepter ? C’est ce qu’essaie de voir Leonor de Recondo ..
Je pense que le point de vue le plus interessant, c’est celui de son épouse .. Cette femme aime un homme et a des craintes très terre a terre .. A sa place, j’aurai sans doute réagit comme elle .. Certains pourront penser que cette famille est sans cœurs en grande majorité, pour ne pas accepter simplement le choix de vie de cet homme .. Mais je comprends que ça puisse être une étape très compliqué ..

Là ou je suis un peu moins d’accord avec l’auteur, c’est lorsqu’elle aborde le changement de sexe du personnage .. Cela semble très simple, une formalité qui ne durera que quelques temps .. Idem pour le regard des autres .. Je ne suis pas sure qu’en réalité ce soit vraiment le cas .. Je pense qu’il y a bien plus de difficulté que cela, et que le regard des autres n’est pas toujours aussi bienveillant que semble le voir Leonor de Recondo ..

Je dois tout de même avoué que c’est un roman splendide, surprenant et marquant .. A coup sur un coup de cœur dans cette rentrée 2017 ..

Leur séparation de Sophie Lemp

  • Auteur : Sophie Lemp
  • Titre : Leur séparation
  • Edition : Allary Editions
  • Prix : 14,90€
  • Nombre de pages : 100 pages
Dans ce petit livre a la couverture un peu kitch (oui je sais, je suis difficile !), on découvre une histoire que trop commune ..
Sophie Lemp, dans un roman autobiographique, nous livre ses douleurs de petite fille, celle de voir ses parents se séparer ..
On sent que ce livre est une véritable thérapie pour l’auteur qui livre sans complexe ses peurs et sa tristesse suite au divorce de ses parents .. A peine âgée de 10 ans lorsque son père quitte le domicile, elle témoigne de la perte de repère que cette décision aura sur sa vie d’enfant ..
J’ai vécu ce livre de manière un peu particulière puisque j’ai eu a plusieurs reprises l’impression de m’infiltrer dans leurs vies..
Sophie Lemp, qui si je ne me trompe en est a son deuxième roman, a une écriture très simple et très douce .. Aucune difficulté ne se fera ressentir a la lecture de ce tout petit ouvrage bourré d’amour ..
Parce que oui, c’est plein d’amour là dedans .. Tout le long, cette enfant devenue maman réalise une superbe déclaration d’amour a ses parents .. La dernière phrase m’a d’ailleurs beaucoup touchée .. Quel enfant de parents divorcés ne rêverai pas de les revoir s’aimant une dernière fois ?
J’ai apprécié le parallèle entre sa vie de petite fille et sa vie actuelle, celle d’une maman .. Même si en y réflechissant bien, je ne suis pas sure que ça ait une importance réelle ..
Au final c’est une très jolie lecture, que je recommande a tous les amoureux de jolis textes ..

Neverland de Timothée de Fombelle

  • Auteur : Timothé de Fombelle
  • Titre : Neverland
  • Edition : L’iconoclaste
  • Prix : 16€
  • Nombre de pages : 128 pages
Une nouvelle fois je pense que je n’aurais pas le même avis que tous les autres qui auront lu ce roman ..
Neverland, comme le laisse entendre le titre, est l’histoire du voyage en enfance ..

Bon bon bon .. Je crois qu’en fait, Timothée de Fombelle et moi, ce n’est pas une histoire qui marche .. J’avais eu beaucoup beaucoup de mal avec « Le livre de perle » il y a quelques années, et là, c’est pareil ..
Malgré le tout petit livre que cela represente, je n’ai pas reussi a rentrer dans l’œuvre .. Peut être est ce une œuvre trop personnelle a mon gout .. L’auteur nous y livre beaucoup de ses souvenirs d’enfance, ceux qui n’appartiennent qu’à lui .. Ca ressemble presque a un témoignage sur ce qu’il garde enfuis en lui depuis tant d’années ..
Le plus horrible dans tout cela, c’est que je dois reconnaitre qu’il écrit très bien .. Il est poète a temps plein, nous livre tout cela avec beaucoup de poésie .. Mais je suis totalement hermétique a sa plume ..
A nouveau une décéption pour moi, mais je pense que j’essayerai tout de même de me plonger dans Vango .. Après tout, peut être trouverai je enfin un point d’accroche avec cet auteur tant aimé ..

La tanche de Inge Schilperood

  • Auteur : Inge Schilperood
  • Titre : La tanche
  • Edition : Belfond
  • Prix : 21€
  • Nombre de pages : 220 pages
Attention, couverture horrible mais livre coup de poing !
La tanche est l’histoire assez banale d’un homme, condamné pour pédophilie qui sort de prison en fin de peine. Seulement voilà, Jonathan a des pulsions et doit travailler sur lui et avec les conseils de son psychologue pour pouvoir prétendre a une vie quasi normale.

C’est en soi, pas un livre hors norme quand on se refere uniquement a l’histoire. Les faits sont simples, les personnages peu nombreux, il n’y a rien de bien compliqué .. Mais les pensées de Jonathan soulèvent un problème de taille dans la réintégration de cet homme dans la société moderne.
Sur le plan de l’écriture, c’est assez simple .. Et tant mieux ! L’auteur ne s’embête pas a faire des phrases a rallonge, pleines de détails .. Non, rien de tout cela. On se contente du minimum et on se concentre sur ce qui compte le plus : le fond.
C’est une sensation étrange qui nous saisis des le début du roman. D’un côté on est fasciné par cet homme aux pensées déviantes .. Et d’un autre côté, on est perturbé d’assister a de tels détails .. C’est vraiment un tiraillement qui a lieu chez le lecteur et je crois que c’est ce que j’ai préféré dans tout cela .. C’est la même chose que j’avais ressenti en lisant « Forbidden » de Tabitha Suzuma .. On s’attache au personnage mais en meme temps .. Un vrai problème de mœurs se pose ..

C’est un livre que je vous recommande vivement .. A ne pas mettre dans toutes les mains cependant ..