La maison a droite de celle de ma grand-mère de Michael Uras

  • Auteur : Michael Uras
  • Titre : La maison a droite de celle de ma grand-mère
  • Edition : Préludes
  • Prix : 15,90€
  • Nombre de pages : 320 pages
Parfois on a besoin de douceur, de soleil, de fraicheur .. Et c’est le roman idéal pour ça ..

Giacomo est traducteur et vit à Marseille. Il est un jour appelé par sa mère qui lui demande de ne pas tarder, sa grand-mère est au plus mal. Mauvais timing puisqu’il doit rendre une nouvelle traduction de Moby Dick le plus rapidement possible. Mais il embarque son travail et fonce en Sardaigne, sur les terres de sa naissance.

J’ai vraiment adoré ma lecture. Malgré le côté triste qui peut se dessiner dans le résumé, on est bien sur quelque chose de très très positif .. Giacomo va y retrouver tour a tour les personnes qu’il a aimé, qu’il a detesté durant son enfance .. Chacun a ses défauts, son caractère propre, ses tics de langage, sa rêverie .. On y découvre une fresque humaine forte .. Et dans tout ça, notre traducteur cherche sa place, retrouve des habitudes qu’il avait perdu en France ..

C’est une œuvre forte malgré sa douceur apparente .. On est embarqué dans la douceur de l’Italie, sous sa chaleur avec cette attente : la mort de la grand-mère qui libèrera alors notre héro et lui permettra de rentrer ..

J’ai adoré les personnages que l’on croise .. Peut être même que Giacomo est celui qui m’a le moins marqué ! J’ai adoré sa mère et particulièrement son père ! C’est un homme silencieux mais avec un cœur si énorme qu’il ne m’a pas laissé indifférente du tout !
La particularité du roman, c’est qu’il ne possède pas de chapitre .. Une petite étoile sépare les parties mais c’est tout .. A aucun moment on ne ressent l’envie de le poser, de quitter un peu ce roman pour la vie réelle .. Au contraire, on aimerai qu’il dure encore .. Surtout qu’il y a quelques rebondissements qui vous feront a tout les coups sourire !

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce roman .. Préludes signe encore un petit bijou avec la complicité de Michael Uras .. On en redemande .. Et j’espère qu’on parlera beaucoup de ce roman pour l’été .. Il est parfait ..

Publicités

La meilleure des vies de J.K. Rowling

  • Auteur : J.K. Rowling
  • Titre : La meilleure des vies
  • Edition : Grasset
  • Prix : 12€
  • Nombre de pages : 88 pages
JK Rowling a une place de taille dans mon cœur, Harry Potter étant LA saga que j’aime le plus au monde (au grand désespoir de mon entourage proche en ce moment !) .. A la sortie de ce tout petit livre, je n’ai pas attendu .. Je dois vous avouer tout de même que je n’ai pour le moment rien lu d’autres qu’Harry de sa main ..Ceci n’est pas un roman .. C’est en fait le texte de la remise de diplôme à Harvard en 2008 .. Et c’est un texte magique .. En effet, elle nous délivre un splendide leçon de vie sur les bienfaits de l’échec et surtout de l’imagination ..C’est un texte motivant et fédérateur .. Par son expérience personnelle, elle nous livre comment parfois, l’échec d’un diplôme ou d’un emploi peut vous renforcer, si toute fois on laisse libre cours a son imagination, a son enfant intérieur ..Ce pourrait être un texte de développement personnel tant il est plein d’espoir .. Impossible d’y être insensible tant c’est universel .. Certains le trouverons peut être simple, voir naïf mais c’est ce qui le rends d’autant plus fort .. Parce que chaque mot est pile là ou il doit être .. Pas de grandes fioritures .. On va droit au but .. Et c’est sans aucun doute ce qu’il faut par ces temps !J’ai adoré ce texte .. J’aurai aimé en lire encore plus ..

Journal d’un enfant de la lune de Joris Chamblain et Anne-Lise Nalin

  • Auteur : Joris Chamblain et Anne-Lise Nalin
  • Titre : Journal d’un enfant de la lune
  • Edition : Kennes
  • Prix : 15,95€
  • Nombre de pages : 56 pages
Depuis que j’ai découvert Les carnets de Cerise, je m’interesse de très près au travail de Joris Chamblain .. A la sortie de cette Bd, j’ai été très attirée par le thème ..Morgane a seize ans. Elle vient d’emménager dans une nouvelle maison, avec ses parents et son petit frère. Tandis qu’elle déballe ses cartons, elle retrouve un journal intime caché derrière un radiateur. C’est celui de Maxime, un jeune homme de dix-sept ans, qui y raconte son étrange maladie qui l’empêche de vivre à la lumière du jour. C’est un enfant de la lune…Très vite j’ai eu une petite idée de ce qui pouvait se tramer dans cette BD .. Malgré tout, j’ai été fascinée par la vie de Maxime avec cette maladie .. C’est un syndrome dont on entends parfois parler mais qui reste très mystérieux !Je ne peux pas dire m’être attachée à Morgane puisque parfois j’ai eu envie de la frapper ! Que voulez vous, c’est parfois difficile de comprendre les réactions d’un personnage .. Et a vrai dire, si il n’y avait eu que l’histoire de Maxime, raconté telle qu’il la vit et pas a travers un journal, ça ne m’aurait pas déranger !J’ai entendu dire qu’un tome 2 est prévu, et je dois dire qu’à première vue, je ne suis pas méga fan de l’idée .. Je pense que ce tome peut se suffire a lui-même .. Mais j’irai quand même jeter un œil, par curiosité !!

Irena tome 1, 2 et 3!

  • Auteur : Tréfouel, Morvan, Evrard, Walter
  • Titre : Irena – Tome 1 à 3
  • Edition : Glénat
  • Prix : 14,95€ par tome
  • Nombre de pages : Environs 70 pages
C’est une BD qui m’a frappée une fois, comme ça, dans une gare .. Elle m’a fait envie mais je n’ai pas sauté le pas tout de suite .. Et un jour, elle m’est revenue en mémoire, j’ai passé le cap .. Et qu’est ce que j’ai bien fait !

Irena est une jeune femme qui vit en Pologne en 1940. Elle aide les personnes enfermées dans le Ghetto de Varsovie via le département de l’aide sociale. Elle apporte des vêtements, des vivres et n’hésite pas a tenir tête aux gardiens. Un jour, une femme sur le point de mourir lui confie son fils. Irena va alors n’avoir comme seul but que de sortir les enfants de cet enfer.

Sur le plan graphique, c’est saisissant .. Les dessins sont simples mais très complets, ne laissant rien au hasard .. Les couleurs sont celles du désespoir qui hante les rues du Ghetto, et les détails sont bien présents. On entre vite dans l’histoire, puisqu’il n’y a pas de place pour des fioritures ..

Historiquement, c’est une « mine d’or » .. Irena a bel et bien existée et a été nommée Juste parmi les nations en 1965. Elle a prit de grands risque pour sa vie et celle de tout ces orphelins mais a réussie a sauver la vie d’énormément de petits juifs .. On parle rarement d’elle, et pourtant, elle a une place importante dans cette deuxième guerre ..

J’ai été terriblement touchée par son histoire .. Sur les trois premiers tomes, on en apprends toujours un plus sur le réseau qu’elle a constitué, la façon dont elle a toujours réussi a s’en sortir .. On découvre ses malheurs mais aussi les instants de grands bonheurs qui ont pu la forger jusqu’à son passage en terre d’Israel ..

J’ai adoré ces trois premiers tomes, je ne m’en lasse pas et depuis que je sais qu’un 4ème tome va arriver, je me réjouis .. C’est un témoignage de force qui doit être lu et partagé ..

Les loyautés de Delphine De Vigan

  • Auteur : Delphine de Vigan
  • Titre : Les loyautés
  • Edition : J.C.Lattès
  • Prix : 17€
  • Nombre de pages : 208 pages
Attention, coup de cœur en approche imminente !!

Dès que l’on m’a parlé de ce nouveau roman, j’ai été emballée par le thème .. Sous la plume de Delphine De Vigan il n’y avait aucun doute que je serai vite sous le charme, même si une déception peut parfois arriver plus vite qu’on ne le crois ..

Dans ce nouveau roman aux allures de « Les heures souterraines », l’auteur nous parle d’Hélène et de Théo. Hélène est professeur en collège et à Théo en cours .. Sous la forme d’un roman chorale à 4 voix, elle nous livre ce qui les blessent ..

C’est un roman très fort .. Dès les premières lignes, on sent les blessures d’Hélène, le malaise de Théo .. Plus tard, c’est l’amitié de Mathis pour Théo qui nous saisit avant de percevoir l’inquiétude de Cécile pour son fils aux « mauvaises fréquentations » .. Par ces 4 personnages, on explorent le passé de chacun d’eux, le futur incertain, le présent tumultueux .. On découvre alors que les liens qui unissent ces personnes sont aussi tourmentés qu’eux-mêmes ..

J’ai eu un vrai coup de cœur pour Théo, Matthis et Hélène .. Ce sont les êtres les plus fort de ce roman .. On perçoit en chacun d’eux l’amour et la peur qui peut les envahir a tout instant .. L’inquiétude d’Hélène et sa détermination font parti des grandes bases de ce livre .. Pour ce qui est de Matthis, le dévouement de l’enfant pour son ami est aussi terrifiant que passionnant .. Quant à Théo, voir où les erreurs d’adultes peuvent mener un enfant fragile est terriblement atroce pour le lecteur ..

Cécile m’a donc laissée un peu plus de marbre même si la terreur de cette maman pour son fils qu’elle voit fréquenter un enfant instable et autodestructeur, est compréhensible. Parfois je me suis juste demandée si elle ne voyait pas la détresse de cet ami ou si elle ne voulait pas la voir ..

C’est un très très bon roman, où Delphine De Vigan prouve a nouveau, s’il le fallait, qu’elle sait manier les êtres aussi bien que les mots ..

Madeleine Project de Clara Beaudoux

  • Auteur : Clara Beaudoux
  • Titre : Madeleine Project – saison 1 a 4
  • Edition : Le livre de poche
  • Prix : 16,90€
  • Nombre de pages : 640 pages
Il y a des livres qui peuvent impressionner avec leur taille, leurs densité, leurs couvertures un peu particulière ou encore par leur thème hors norme .. Celui-ci regroupe un peu tout ça .. La couverture est complexe, la taille n’en parlons pas .. Et puis un livre sous forme de twittes, il faut l’oser !Et bien Clara Beaudoux l’a fait et en plus avec beaucoup de talent .. Amis non lecteur, jetez vous sur cette pépite, je vous assure que vous ne verrez pas ces 640 pages passer !Imaginez : Clara emmenage dans un appartement refait a neuf .. Elle découvre qu’elle possède une cave, ce qui n’était pas du tout prévu .. En coupant le cadenas, elle y découvre des centaines de valises, de cartons, d’objets .. Toute une vie, dans ce lieu sombre .. Pourquoi au lieu de tout jeter elle décida d’étudier chaque caisse ? Bonne question .. Sans doute ce besoin que doit avoir chaque journaliste .. Alors elle va y passer des heures entières, des journées complètes, a vouloir rassembler les pièces de la vie de Madeleine ..

Madeleine aurait eu 100 ans en 2015 .. Elle avait une âme de conservatrice, elle aimait écrire a ceux qui lui sont chers et enseigner dans la banlieue parisienne .. Peu a peu, le profil d’une femme ordinaire se dessine mais avec une vie bien remplie .. Clara Beaudoux va raconter sur Twitter, sous forme de saison, tout ce qu’elle va découvrir sur cette femme ..

Attention, aucun voyeurisme ici .. C’est de la passion, du travail de mémoire, de l’amitié voir de l’amour qui s’empare de Clara pour cette femme particulièrement touchante .. Les pages s’enchainent, parfois le doute aussi ; celui de se demander si tout cela est légitime, si ça ne va pas trop loin, qu’elle comme nous ne nous impliquons pas trop dans tout cela .. Mais Madeleine, Loulou, ses élèves .. Tous nous manquent dès que nous refermons le livre ..

Croyez moi, si il y a un livre dans lequel il faut se plonger, c’est celui-ci .. Il y a aussi la possibilité de le lire directement sur twitter ! La dernière saison, la cinquième, n’est d’ailleurs pas inclues dans le livre .. Rendez vous donc sur : http://madeleineproject.fr/

Le sauvage de David Almond

  • Auteur : David Almond
  • Titre : Le sauvage
  • Edition : Gallimard Jeunesse
  • Prix : 13,50€
  • Nombre de pages : 80 pages
Attention, Ovni ! J’ai reçu cet album a mon anniversaire, et il m’a intriguée assez vite .. Le graphisme est brut, l’histoire hors du commun .. Je l’ai dévorée..Blue a perdu son papa et va se mettre a exprimer son chagrin a travers un petit carnet, dans lequel il va raconter l’histoire du Sauvage .. Le Sauvage est un petit garçon qui vit dans les bois autour de son village et rode aux alentours de sa demeure ..Je ne sais pas si j’arriverai a vous en parler mais si au moins j’éveille un peu votre curiosité, ca me va .. Le livre est captivant .. Ecrit comme un témoignage, on se perds très vite dans l’histoire de Blue et celle du Sauvage .. On s’y perds si bien qu’on ne discerne plus la réalité du récit de ce qui est crée ..

Je dois dire que tout est parfaitement cohérent .. On pousse le réalisme jusqu’aux fautes d’orthographes, la syntaxe très très enfantine .. C’est parfois déroutant mais on oublie vite ..

Je suis sure d’avoir aimée ce livre, mais j’ai encore pleins de questions a propos de ce roman jeunesse .. Je ne suis même pas sur que ce soit réellement adapté a de la jeunesse tant ça m’a dérouté .. Je ne suis pas sure qu’un enfant puisse faire le rapprochement entre la réalité et l’imaginaire qui se trouve dans ce livre ..

C’est un ovni .. Je pense que je le relirai a l’occasion histoire de me faire un avis plus précis encore sur cette lecture ..

Le garçon sauvage de Paolo Cognetti

  • Auteur : Paolo Cognetti
  • Titre : Le garçon sauvage
  • Edition : 10/18
  • Prix : 6,10€
  • Nombre de pages : 144 pages
Je dois dire que j’avais une idée bien différente de ce livre .. Je pensais que c’était un roman, et en fait j’ai lu un petit récit de voyage .. Enfin, un récit de vie en montagne ..

L’auteur vient de feter ses 30 ans et vit en ville. Pourtant c’est à la montagne qu’il se sent vraiment bien. Il va donc partir vivre en montagne, pour une durée indeterminée .. Il va doucement reprendre gout a la marche, aux odeurs .. A la vie en bref ..

Bon et bien .. C’est officiel .. Les récits de voyage et de repli sur soi même .. Bah c’est pas du tout mon truc !! C’est bien écrit en soi mais .. J’ai trouvé l’œuvre lente (malgré le peu de pages), et je n’ai pas du tout réussi a m’identifier a l’auteur, a l’œuvre, au contexte .. Rien n’a pris ..

Je ne pense pas que ce soit un problème d’écrit .. Paolo Cognetti a un sublime succès avec son dernier roman, mais c’est clairement pas le genre d’œuvre qui m’interpelle et me marque .. Je suis certaine qu’il a un public fort, et c’est surement mérité .. Mais raté !
Et si je vous en parle aujourd’hui, c’est juste pour que si ce genre d’œuvre vous plait, alors testez le ! 😊

Nos richesses de Kaouther Adimi

  • Auteur : Kaouther Adimi
  • Titre : Nos richesses
  • Edition : Seuil
  • Prix : 17€
  • Nombre de pages : 224 pages
A la rentrée littéraire dernière (oui je sais, je suis en retard !), j’ai eu la chance de rencontrer les auteurs qui ont obtenu le prix des talents à découvrir Cutlura. Parmi eux, il y avait Kaouther Adimi et ce petit bijou d’histoire ..

L’histoire se déroule à Alger, en 1935. Edmond Charlot est un jeune homme d’une vingtaine d’année qui décide d’ouvrir une librairie dans la ville .. Mais il a une idée très particulière en tête : promouvoir les auteurs du bassin Méditerranéen sans distinction .. Le nom de sa librairie ? Les vraies Richesses.

J’ai été a la base assez peu emballée par ce roman .. Je ne sais pas pourquoi, mais a première vue j’y croyais pas trop .. Et puis je me suis laissée emportée par les mots, par la chaleur d’Alger, par les visages que l’on y croise et la douceur déterminée d’Edmond.

Je crois que ce qui est le plus marquant, un peu a la façon du club des Incorrigibles Optimistes, c’est les personnages si forts que l’on y croise et qui sont devenus des noms incontournables : Giono ou Camus en sont la preuve .. Encore inconnus, ils passent dans l’œuvre, marque nos esprits et on les découvrent anonyme et avec ce besoin vital de partager leurs œuvres .. Je trouve qu’Edmond est alors le reflet splendide de la transmission .. C’est impressionnant et en même temps, on a la sensation d’y croiser des amis, des âmes familières avec qui l’on voit naitre les premiers succès ..

La plume de l’auteur est vraiment très agréable .. Elle ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer ou de nous lasser, nous permettant de découvrir son pays d’origine, l’Algérie, d’une manière poétique et bienveillante .. On se sent bien, dans ces petites rues, on sent le parfum du soleil et des pages sous la chaleur .. C’est un vrai moment de bonheur et c’est vraiment une lecture qui fait du bien au moral ..

Le petit bémol pour moi, ce qui fait que ce n’est pas un coup de cœur, c’est Ryad .. Une histoire parallèle bien moins importante que celle d’Edmond mais qui ne m’a absolument pas passionnée .. Dommage .. Je pense qu’on aurait vraiment pu s’en passer ..

Qui touche a mon corps je le tue de Valentine Goby

  • Auteur : Valentine Goby
  • Titre : Qui touche a mon corps je le tue
  • Edition : Gallimard
  • Prix : 14,10€
  • Nombre de pages : 135 pages
Je dois avouer que je connais assez peu Valentine Goby et son œuvre. Dernièrement on m’en a beaucoup parlé avec la sortie de Bakhita mais je n’ai pas réussi a sauter le pas de me plonger dedans. Et puis on m’a confié celui-ci, insistant sur le fait que ce livre était poignant, marquant, bluffant .. Bref, qu’il ne fallait pas passer a coté.

On y rencontre trois personnes : Lucie, une femme qui va avorté dans sa chambre, puis Marie, qui sera guillotinée dans quelques heures pour être « faiseuse d’anges », et enfin Henri, executeur.

Je dois reconnaitre que ce livre vous prends aux tripes (c’est le cas de le dire). La maternité et l’avortement y sont vus de manière particulièrement rude. On y sent la douleur, l’absence d’autre solution, la nécessité d’aider pour Marie ses femmes dans la detresse ..

Je trouve que cette lecture, pour une femme, est terriblement marquante .. Mais pas toujours dans le bon sens .. Parfois j’ai été subjuguée par l’émotion d’une phrase, d’une pensée qui m’a directement concernée, par mon statut de femme et de (je l’espère), future maman .. Et parfois, je me suis sentie noyée sous des détails sans importances .. Pourtant le livre est court, on peut donc espéré avoir le moins de surplus possible .. Et pourtant ..

En écrivant cet article, je découvre la réalité de l’existence de Marie, et je pense que si j’avais lu son histoire par le passé, je me serai peut être moins perdues parfois ..

C’est donc un livre fort mais dont il faut savoir faire le tri parfois .. Il y a du bon (et même très très bon) et des passages bien plus mauvais qui peuvent a tout moment perdre le lecteur. Je pense que je relirais des livres de cette auteur, mais pas avant un moment .. C’est le type de livre qu’il faut digéré longtemps avant de pouvoir envisagé s’y remettre ..